Rapport d'information déposé par la commission des affaires européennes sur l'impact du changement climatique en matière de sécurité et de défense

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale. Commission des Affaires européennes

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Présentation

Le présent rapport d'information s'intéresse aux conséquences physiques et socio-politiques du réchauffement climatique en matière de sécurité et de défense : intensification des conflits liés à l'utilisation foncière, déclenchement de migrations de nature environnementale, ou encore apparition de conflits de type nouveau. Les auteurs estiment nécessaire de mettre en place une véritable politique européenne en la matière, traitant à la fois des aspects « sécurité » et « défense » du changement climatique.

Revenir à la navigation

Sommaire

RÉSUMÉ DU RAPPORT

INTRODUCTION

 

PREMIÈRE PARTIE L’IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ : UN ENJEU MAJEUR

INTRODUCTION : L’AVERTISSEMENT GÉNÉRAL DU GIEC

I. LES CONSÉQUENCES PHYSIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

A. L’AUGMENTATION DU NIVEAU MOYEN DES OCÉANS

B. LA FONTE DES GLACIERS

C. LA MODIFICATION DES PRÉCIPITATIONS ATMOSPHÉRIQUES

D. LE RISQUE D’INONDATIONS

E. L’IMPACT SUR LA BIODIVERSITÉ

F. LE RISQUE D’ÉPIDÉMIES

G. LA MULTIPLICATION DES ÉVÈNEMENTS CLIMATIQUES EXTRÊMES

II. LES CONSÉQUENCES SOCIO-POLITIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

A. L’INSÉCURITÉ DES MOYENS DE SUBSISTANCE

1. Le facteur démographique

2. Le stress nourricier

3. Le stress hydrique

4. Le stress énergétique

5. Le niveau de développement

B. LES CONSÉQUENCES GÉOPOLITIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

1. Les migrations climatiques

2. La compétition pour les ressources naturelles

3. La compétition pour les territoires

C. LE RISQUE D’UNE MULTIPLICATION DES CONFLITS

III. LES IMPACTS RÉGIONAUX

A. LES IMPACTS RÉGIONAUX PAR SECTEUR

1. L’Europe

2. L’Afrique

3. L’Asie

4. Le Proche et le Moyen Orient

5. Le continent américain

6. Le Pacifique

B. LES CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES ESPACES D’INTÉRÊT STRATÉGIQUE DE L’UNION EUROPÉENNE

 

DEUXIÈME PARTIE : L’IMPACT DIRECT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE EN MATIÈRE DE DÉFENSE : UN ENJEU SOUS-ESTIMÉ

I. ANTICIPER LES CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUES EN MATIÈRE DE DÉFENSE

A. REVOIR LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

B. FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES PHYSIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE (EFFETS DIRECTS)

1. Le syndrome de l’Arche de Noé.

2. La découverte de nouvelles voies maritimes

3. La réactivité en situation d’urgence

C. GÉRER DE NOUVEAUX CONFLITS ET INSTABILITÉS (EFFETS MULTIPLICATEURS, BOOMERANG ET D’INCERTITUDE)

1. Une fonction protection/prévention/intervention en pleine croissance (effet multiplicateur)

2. La prolifération nucléaire (effet boomerang)

3. La recherche de nouveaux carburants (effet boomerang)

4. La participation aux efforts de réduction des GES (effet boomerang)

5. Les éventuelles surprises stratégiques climatiques (effet d’incertitude)

II. ADAPTER LES DIFFÉRENTES FONCTIONS DE LA DÉFENSE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

A. LA FONCTION PRÉVENTION

1. Les conséquences du changement climatique sur la fonction « prévention ».

2. Les évolutions de la fonction « prévention »

B. LA FONCTION PROTECTION

1. Les conséquences du changement climatique sur la fonction « protection ».

2. Les évolutions de la fonction « protection »

C. LA FONCTION INTERVENTION

1. Les conséquences du changement climatique sur la fonction « intervention »

2. Les évolutions de la fonction « intervention ».

D. LA FONCTION DISSUASION

1. Les conséquences du changement climatique sur la fonction « dissuasion ».

2. Les évolutions de la fonction « dissuasion ».

 

TROISIÈME PARTIE : LA NÉCESSITÉ DE TRAITER DE L’ENJEU DE L’IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA SÉCURITÉ ET LA DÉFENSE

I. LES FREINS À LA PRISE DE CONSCIENCE

A. LE CLIMATOSCEPTICISME

B. LES DIFFICULTÉS LIÉES AUX INCERTITUDES

1. L’incertitude à l’égard des évolutions futures

2. Des effets à l’échelle globale, avec des différentiations très marquées au niveau régional

3. Un effet « multiplicateur » et « intensificateur » des facteurs de tension

II. LA NÉCESSAIRE MISE EN PLACE D’UNE STRATÉGIE DE GESTION DES RISQUES LIÉS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE PAR LES POUVOIRS PUBLICS

A. UNE PROBLÉMATIQUE INÉGALEMENT PRISE EN COMPTE

1. Au niveau national

2. Au niveau international

3. L’Union européenne

B. LA NÉCESSITÉ DE GÉRER LES RISQUES

C. LE RÔLE DE L’UNION EUROPÉENNE : PASSER DE LA SIMPLE PRISE DE CONSCIENCE À LA VÉRITABLE DÉFINITION D’UN ENJEU COLLECTIF

1. Le Service européen d’action extérieure : un rôle de diplomatie climatique

2. Une doctrine qui reste à construire

3. Les axes d’action prioritaires pour l’Union européenne

 

CONCLUSION

TRAVAUX DE LA COMMISSION

ANNEXE 1 : LISTE DES PERSONNES ENTENDUES PAR LES RAPPORTEURS

ANNEXE 2 : DÉCLARATION PRÉSIDENTIELLE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU DU 20 JUILLET 2011

ANNEXE 3 : LE CONCEPT STRATÉGIQUE DE L’OTAN

ANNEXE 4 : EXTRAIT DE L’EUROBAROMÈTRE SPÉCIAL 372 DU 7 OCTOBRE 2011, PORTANT SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : L'impact du changement climatique en matière de sécurité et de défense : un enjeu dont il faut se saisir d'urgence

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 127 pages

Édité par : Assemblée nationale

Collection :

Revenir à la navigation