Rapport d'information déposé (...) par la Commission des affaires étrangères Afghanistan : Un chemin pour la paix

Auteur(s) : Jean Glavany - Henri Plagnol

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale. Commission des Affaires étrangères

Présentation

Comment assurer la stabilisation et la reconstruction de l'Afghanistan, tout en tenant compte de la lutte contre le terrorisme et de l'environnement géopolitique complexe dans lequel évolue le pays ? Emaillé de 25 propositions, le présent rapport estime nécessaire de rebâtir un consensus à l'échelle internationale autour d'objectifs précis pour sécuriser le territoire afghan, poursuivre le processus de réconciliation entre les forces politiques acceptant les principes d'un régime démocratique, accélérer le développement économique et social du pays et promouvoir les droits de l'homme.

Revenir à la navigation

Sommaire

AVERTISSEMENT
 
INTRODUCTION

I – BATIR UN NOUVEAU CONSENSUS AUTOUR DES OBJECTIFS DE LA COALITION

A – DE LA VICTOIRE CONTRE LES TALIBAN AU RISQUE D’ENLISEMENT
 1) Un front militaire initialement uni
 2) Le risque d’enlisement dû à une présence prolongée : un consensus fragilisé 
 3) Une prise de conscience récente, et des efforts militaires accrus
 
 B – LA CONSTRUCTION D’UN NOUVEAU CONSENSUS INTERNATIONAL AUTOUR
 D’OBJECTIFS MILITAIRES PLUS PRÉCIS
 1) Un succès à confirmer : rendre impossible le retour au pouvoir des taliban
 2) Poursuivre la lutte contre le terrorisme en Afghanistan
 3) « Afghaniser » le conflit 
 4) L’action militaire au service du développement
Propositions

II – UN PROCESSUS DE RÉCONCILIATION NATIONALE QUI DÉPEND AUTANT DES AFGHANS QUE DES PAYS VOISINS

A – LE FAIT ETHNIQUE, FACTEUR D’UNE SOLUTION NATIONALE GARANTIE PAR
 UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE ?
 1) Un Etat tampon indispensable à la stabilité de l’Asie du Sud et de l’Asie centrale
 2) Bref rappel sur les ethnies afghanes
 3) L’idée d’une conférence internationale garantissant un statut de neutralité
 
 B - QUELLE GUERRE POUR QUELLE PAIX ?
 1) A l’origine, une guerre asymétrique contre un homme et non contre un Etat
 2) De la guerre contre Al-Qaïda à la guerre contre les taliban : la dérive d’un conflit initialement limité
 3) D’Haqqani à Hekmattyar, un mouvement taliban largement enraciné dans la population
 
 C – UNE SITUATION POLITIQUE DOMINÉE PAR UNE ÉCHÉANCE ÉLECTORALE QUI
 MET EN JEU LA CRÉDIBILITÉ DE L’OTAN
 1) L’objectif principal : assurer la régularité de l’élection présidentielle
 2) La situation du Président Karzaï 
 3) Négocier avec les taliban ?
 4) Une nécessaire révision des objectifs de la présence de la FIAS
 5) La mise en jeu de la crédibilité de l’OTAN
 
 D – LA QUESTION DES DROITS DE L’HOMME
 1) Des signaux encore inquiétants
 2) La réalité d’une situation plus contrastée
 3) Exiger un socle minimum de droits
 Propositions

III – CONSTRUIRE UN ETAT POUR RELEVER LE DEFI DU DEVELOPPEMENT

A – AIDER L’ETAT AFGHAN À DÉVELOPPER LE PAYS
 1) Sécurité, gouvernance et développement : des problèmes liés
 2) Vers une approche intégrée du développement de l’Afghanistan ?
 
 B – COMMENT MIEUX GÉRER L’AIDE INTERNATIONALE ?
 1) Plusieurs critiques formulées depuis l’origine
 2) Des progrès à accomplir
 3) Le cas particulier de l’aide européenne
 4) Les réfugiés : un problème humanitaire régional
 
 C – LA QUESTION ESSENTIELLE DU DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ET LE RÔLE DE
 LA FRANCE
 1) Un effort indispensable pour réorienter l’économie afghane
 2) Une position initiale déficiente, que la France peut contribuerà changer
 Propositions

IV – INDE, PAKISTAN ET AFGHANISTAN : PASSER D’UNE LOGIQUE DE GUERRE À UNE LOGIQUE DE PAIX

A – DES RIVALITÉS ANCIENNES AVIVÉES PAR DE NOUVEAUX ENJEUX
 1) Du conflit du Cachemire à la naissance d’un arc de crises
 2) Des facteurs de paix mis à mal par les attentats de Guwahati et de Bombay
 
 B – LE PAKISTAN, ACTEUR DEVENU VICTIME DE LA GUERRE D’AFGHANISTAN
 1) L’Islam et l’armée, facteurs d’unité de la nation et instruments de soutien aux combattants afghans
 2) Quand les taliban échappent à leurs créateurs
 3) Un risque inéluctable de déstabilisation ?
 a) Facteurs de stabilité et facteurs de déstabilisation
 b) Une situation de guerre civile au Nord-Ouest
 c) Les accords locaux avec les taliban
 d) La signification de l’offensive dans la vallée de Swat
 
 C – LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST, « MILLEFEUILLE DE TERRORISME »
 1) Millefeuille et cercles terroristes
 2) Des réactions douloureuses, mais sporadiques
 
 D – « AFPAK, PAKAF, PAKIN », DES ACRONYMES SYMBOLISANT LA RECHERCHE
 D’UNE SOLUTION RÉGIONALE
 1) L’administration Obama et la question afghano-pakistanaise
 a) Un changement de priorités
 b) Une politique spécifique à l’égard du Pakistan
 c) Conditionnalité ou non conditionnalité de l’aide américaine?
 2) Une politique à l’épreuve des réalités régionales
 a) Restaurer la confiance avec le Pakistan
 b) Peu de moyens de pression sur l’Inde
 c) Chine et Russie, alliés objectifs de la politique américaine ? 
 Propositions

V – UN IMPÉRATIF : INTÉGRER L’IRAN DANS LE PROCESSUS DE PAIX

A – L’OUEST DE L’AFGHANISTAN, ZONE D’INFLUENCE DE L’IRAN
 1) L’appui iranien au pouvoir local
 2) La gestion des réfugiés
 3) Une grande sensibilité aux problèmes du trafic de drogue
 4) Une menace terroriste qui inquiète l’Iran
 
 B – L’ANALYSE IRANIENNE DE LA SITUATION EN AFGHANISTAN
 1) L’Occident et ses alliés sont perçus comme les premiers responsables
 de la situation
 a) Les erreurs commises dans le passé
 b) Une politique actuelle jugée contre-productive
 
  2) L’Iran met en avant son aide civile en Afghanistan
 a) Une aide à la reconstruction et au développement économique qui porte
 ses fruits
 b) Une volonté affirmée de lutter contre le trafic de drogue
 
 C – INTÉGRER L’IRAN DANS LE PROCESSUS RÉGIONAL DE PAIX, MALGRÉ DE NOMBREUSES INCERTITUDES ET AMBIGUÏTÉS
 1) Un Iran indispensable pour les alliés
 2) Mais un Iran qui hésite volontairement à s’engager dans un processus multilatéral
 3) Les solutions proposées par l’Iran
 4) Des ambiguïtés persistantes

CONCLUSION
 
 25 PROPOSITIONS POUR L’AFGHANISTAN
 
 EXAMEN EN COMMISSION
 
 ANNEXES

 Lettre de mission de M. le Président de la République à M. Pierre Lellouche, Député, représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan
 Cartes de la région
 Personnalités entendues par vos rapporteurs
 Remerciements
 Chronologie de l’histoire afghane

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 147 pages

Édité par : Assemblée nationale

Collection :

Revenir à la navigation

mots-clés :