Ambitions et leviers pour une autonomie stratégique de l'Union Européenne dans le domaine économique

Auteur(s) moral(aux) : Conseil économique, social et environnemental

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le Conseil économique social et environnemental formule un ensemble de préconisations visant à promouvoir une Europe forte et stratège sur le plan économique et commercial, capable de défendre une feuille de route en matière de transitions environnementales et numériques socialement juste.

Revenir à la navigation

Sommaire

SYNTHÈSE DE L'AVIS 
Introduction 

I - Un contexte géopolitique et économique international bouleversé qui conduit l’UE sur la voie de l’autonomie stratégique

A. Une prise de conscience brutale et généralisée de la vulnérabilité européenne 
1. Des crises révélatrices des limites de l’interdépendance des États 
2. Crise du multilatéralisme et émergence d’une logique de blocs géopolitiques 

B La progressive prise en compte de l’autonomie stratégique par l’UE 
1. L’UE demeure une puissance commerciale mais fortement concurrencée 
2. Des dépendances stratégiques fortes qui nécessitent de passer à l’action 
3. L’autonomie stratégique, au service de quelle ambition ? 

II - Comment renforcer l’autonomie stratégique de l’UE en plaçant le développement durable au coeur de son projet ? 

A. Résilience des chaînes de valeur : sécurisation, relocalisation, économie circulaire, politique industrielle et de recherche ; des leviers à combiner 
1. Sécuriser les chaînes de valeur
2. Relocaliser : Se redonner les moyens de reconstruire les capacités de production 
3. Promouvoir une économie circulaire et territoriale
4. Une politique industrielle européenne : alliances et PIIEC 
5. Une politique de R&D ambitieuse au service de l’autonomie stratégique de l’UE

B. Une politique commerciale volontariste : un levier essentiel pour réaffirmer l’indépendance de l’UE 
1. S’appuyer sur la relation de l’Union avec ses partenaires commerciaux comme vecteur de son autonomie stratégique 
2. Mieux associer la société civile organisée aux accords commerciaux 
3. Consolider les instruments qui permettent de rétablir une concurrence équitable 
4. S’assurer de l’effectivité des accords passés au niveau européen 

C. Développement durable et normes : des atouts pour l’autonomie de l’UE
1. Mettre en place des instruments axés sur la promotion du développement durable pour conforter l’autonomie stratégique de l’UE 
2. Réformer l’OMC pour une meilleure prise en compte des enjeux du développement durable dans la régulation du commerce mondial 
3. Faire de la normalisation un levier de puissance de l’UE 

Conclusion 
DÉCLARATIONS DES GROUPES 
SCRUTIN 
ANNEXES 

N°1 - COMPOSITION DE LA COMMISSION AFFAIRES EUROPÉENNES ET INTERNATIONALES À LA DATE DU VOTE LE 12 JUILLET 2022 
N°2 - LISTE DES PERSONNALITÉS REÇUES EN AUDITION DEVANT LES MEMBRES DE LA COMMISSION PERMANENTE ET RENCONTRÉES PAR LA RAPPORTEURE ET LE RAPPORTEUR 
N°3 - TABLE DES SIGLES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Avis

Pagination : 76 pages

Édité par : Journal officiel

Collection : Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique, social et environnemental

Revenir à la navigation