Présentation

Le cinéma et la production audiovisuelle ont été fortement touchés par la crise pandémique. Ils ont cependant été particulièrement soutenus par les pouvoirs publics, qui ont complété les dispositifs d’aides généraux par des mécanismes dédiés. Si la situation est donc moins dégradée qu’on aurait pu le craindre, le secteur va devoir dans les années à venir surmonter un double défi : d’un côté, effacer les séquelles de la crise, de l’autre, s’adapter à un nouveau monde où les plateformes s’affirment comme des concurrents aussi bien que des partenaires.

Le rapporteur estime que l’avenir du cinéma français devra donc même après la crise faire l’objet d’une attention soutenue pour le protéger et lui permettre de maintenir une spécificité française enviée dans le monde entier.

Revenir à la navigation

Sommaire

I. DE L’URGENCE À LA RELANCE

A. UN NÉCESSAIRE SOUTIEN MASSIF
1. La fin du dogme de l’indépendance budgétaire en 2020 et 2021
2. Des aides massives pour préserver un secteur menacé

B. LE CNC AU CŒUR DE LA TEMPÊTE
1. Des aides portées par le Centre d’un montant de 436 millions d’euros
2. Des aides majoritairement destinées aux exploitants

C. LES PARIS DU RETOUR À LA NORMALE

II. QUELLES SÉQUELLES DE LA CRISE ?

A. UNE FRÉQUENTATION QUI PEINE À RETROUVER SON NIVEAU DE 2019

B. À TERME : COMMENT RECONQUÉRIR LE PUBLIC ?

C. LE CINÉMA FRANÇAIS À LA RESCOUSSE ?

III. PRÉPARER L’AVENIR

A. ENFIN ASSOCIER LES PLATEFORMES : LE DÉCRET « SMA » EN ACTION
1. Enfin le décret !
2. Un subtil équilibre à trouver

B. « FRANCE 2030 » ET LE CINÉMA

EXAMEN EN COMMISSION
LISTE DES PERSONNES ENTENDUES
ANNEXE

Audition de Mme Roselyne Bachelot, ministre de la culture

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Un cinéma à la reconquête de son public

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 47 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation