Conditions de mobilisations des retenues hydroélectriques pour le soutien d'étiage dans le bassin Adour-Garonne

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable - Conseil général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces ruraux

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

L'étude de prospective Garonne 2050 évalue l'ampleur du déficit d'eau attendue à 2050 sur la Garonne (plusieurs centaines de millions de mètres cubes à « stocks, objectifs environnementaux et usages constants avec une grande variabilité d'une année sur l'autre) nécessite, conformément au plan d'adaptation au changement climatique du bassin Adour-Garonne, une accélération des actions d'adaptation, un renforcement de la gouvernance à l'échelle du bassin et une mobilisation supplémentaire des retenues hydroélectriques. Dans les trois scénarios considérés par Garonne 2050, « les volumes en jeu pour répondre à la demande d'irrigation, ont largement moins d'impact sur le déficit global que l'ambition du respect d'un objectif d'étiage ». Comme le souligne le plan d'adaptation au changement climatique, l'évolution hydrologique en cours incite à réinterroger les débits de gestion, notamment les débits d'objectifs d'étiage (DOE) dont les valeurs actuelles s'avéreront rapidement inatteignables sans des efforts très importants ou disproportionnés. Cette adaptation nécessaire des DOE - qui pourrait correspondre tendanciellement à celle des débits-, doit désormais être déclinée sur le bassin. Elle doit cependant être l'occasion de se réinterroger sur le sens des DOE et sur l'évolution qu'il convient de donner, à l'aune des changements climatiques en cours sur le bassin, à la notion de bon état des eaux prescrit par la directive-cadre sur l'eau : ce bon état doit de fait être conçu comme une notion dynamique. La mission conjointe du CGEDD et du CGAAER tient en particulier à souligner la situation critique des territoires pyrénéens (Gascogne, axe Garonne-Ariège) pour lesquels le déficit à l'horizon 2050 sera particulièrement important et propose des pistes de réflexion.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 136 pages

Édité par : Ministère de la transition écologique

Collection :

Revenir à la navigation

mots-clés :