Évaluation du dispositif expérimental "école et cinéma – maternelle"

Auteur(s) : Maryline Laplace

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale des Affaires culturelles

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Lancée en 2014, l’expérimentation "Maternelle et cinéma" a été conçue et mise en œuvre, à l’origine, par "Enfants de cinéma", puis prolongée par l’association "Passeurs d’images" qui, en 2018, a pris le relais en tant que cheville ouvrière des dispositifs d’accès au cinéma pour les scolaires soutenus par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). 
Après avoir dressé un état des lieux de cette expérimentation, la mission a analysé ses limites ainsi que ses qualités intrinsèques au regard du public spécifique que constituent de très jeunes enfants, puis formulé des recommandations pour que l’officialisation qu’elle recommande soit pleinement réussie.
La mission recommande en conséquence d’officialiser "Maternelle et cinéma" tout en formulant 26 recommandations visant à améliorer les dimensions suivantes :

  • la qualité du partenariat entre les acteurs de la culture et ceux de l’éducation nationale ;
  • le processus de sélection des films ;
  • le bénéfice pour les enfants : celui-ci sera d’autant plus grand que les séances seront adaptées à leur âge, qu’ils seront bien accueillis dans les salles, que leurs parents seront associés et qu’ils pourront revoir au moins une partie des courts-métrages en classes ;
  • le dialogue entre "Maternelle et cinéma" porté par l’association "Passeurs d’images" et les autres dispositifs portés par d’autres associations.
Revenir à la navigation

Sommaire

LETTRE DE MISSION

FICHE SIGNALÉTIQUE DU PROJET EXPERIMENTAL « MATERNELLE AU CINEMA »

SYNTHÈSE

LISTE DES RECOMMANDATIONS

INTRODUCTION 

I - ÉTAT DES LIEUX DE L’EXPÉRIMENTATION

A / UNE EXPERIMENTATION SOLIDE SUR LA MISE EN OEUVRE…
a - Née dans le contexte d’une réforme des cycles scolaires 
b - Avec un fonctionnement calqué sur les autres dispositifs scolaires d’accès au cinéma pilotés par le CNC 
c - Un cahier des charges adapté aux très jeunes enfants
d - Un catalogue spécifique de films

B / …QUI A SUSCITE L’ADHÉSION ET S’EST DÉVELOPPÉE
a - Quantitativement et géographiquement
b - En suscitant des retours positifs de la part des acteurs 

C / …AVEC UNE RESERVE SUR LE CADRE EXPÉRIMENTAL ET UN CONSTAT 
a - L’absence d’un protocole d’évaluation rigoureusement défini et une multitude d’objectifs hétérogènes
b - L’existence d’une offre différente de cinéma à destination des élèves de maternelle dans certains autres départements

II - SI « MATERNELLE ET CINÉMA » COMPORTE DES LIMITES, CETTE INITIATIVE DISPOSE AUSSI D’ATOUTS INTRINSÈQUES QUI LA RENDENT GLOBALEMENT UTILE

A / LES LIMITES DU CINEMA À LA MATERNELLE
a - Des ambitions excessives ? 
b - Une notion d’expérience insuffisamment valorisée 
c - Des limites propres au cinéma pour des enfants de maternelle, en particulier s’agissant des petites sections
d - Une expérimentation qui peut questionner le danger de l’exposition aux écrans 

B / DES ATOUTS INTRINSÈQUES ET PRATIQUES 
a - La sortie au cinéma constitue une première expérience de sortie culturelle spécifique et forte
b - L’éducation au cinéma à la maternelle peut contribuer conjointement à la poursuite des objectifs d’apprentissage du cycle 1 et aux objectifs spécifiques de l’EAC
c - Elle peut permettre d’articuler expérience sensible et parcours pédagogique
d - La sortie au cinéma constitue souvent l’une des rares possibilités de sorties culturelles pour la maternelle
e - Elle participe de ce fait activement à la démocratisation culturelle 

III - L’OFFICIALISATION DE « MATERNELLE ET CINÉMA » EST DONC RECOMMANDÉE AVEC CERTAINES PRÉCONISATIONS

A / UNE OFFICIALISATION NÉCESSAIRE ET UTILE 
a - Pour une visibilité accrue et un accroissement du nombre des bénéficiaires 
b - Pour une meilleure gouvernance, notamment sur la sélection des films
c - Pour plus de cohérence dans l’offre d’accès au cinéma pour les élèves de maternelle  
d - Pour créer un parcours « Cinéma » officiel et complet de la maternelle jusqu’au lycée
e - Des conséquences à anticiper en termes budgétaires 
f - Un conventionnement nécessaire entre l’éducation nationale et la culture

B / DES PRECONISATIONS AFIN D’AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DU DISPOSITIF
a - Revoir et renouveler le catalogue en limitant le nombre de films 
b - Faciliter l’utilisation de visionnages en classe postérieurement à la projection en salle
c - Veiller au bon respect du cahier des charges lors des projections et élargir le parc des salles candidates
d - Veiller à un meilleur partenariat local entre l’éducation nationale et les professionnels du cinéma, notamment sur la formation des enseignants et les ressources pédagogiques
e - Installer une progressivité du dispositif en fonction de l’âge des enfants (nombre, durée des séances)
f - Assurer le dialogue avec les dispositifs complémentaires d’éducation au cinéma destinés aux élèves de maternelle afin de mutualiser certains outils ou bonnes pratiques et mieux articuler le dispositif avec le parcours EAC
g - Associer plus étroitement les familles

CONCLUSION 

LISTE DES PERSONNES ENTENDUES 

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1 : Schéma des acteurs impliqués dans « École et cinéma » et dans l'expérimentation maternelle
Annexe 2 : Cahier des charges de l’expérimentation « Maternelle et cinéma » et accueil en salle de très jeunes spectateurs
Annexe 3 : Liste des films « Maternelle et cinéma »
Annexe 4 : Liste des films avec les courts-métrages les composant
Annexe 5 : Départements concernés par l’expérimentation « Maternelle et cinéma », en 2019-2020 avec le nombre de classes concernées et les effectifs d’élèves

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 76 pages

Édité par : Ministère de la culture

Collection :

Revenir à la navigation