Crise sanitaire et inégalités de genre

Auteur(s) moral(aux) : Conseil économique, social et environnemental

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

À bien des égards, la pandémie a agi comme le révélateur des inégalités femmes-hommes et généré dans certains cas un véritable recul des droits des femmes. En effet, les premières enquêtes montrent que la crise sanitaire et les confinements ont provoqué une explosion des violences faites aux femmes, aggravé la charge mentale des femmes et les inégalités de répartition des tâches ménagères et familiales, au détriment de ces dernières. À ces conséquences s’ajoutent des répercussions économiques et sociales d’ampleur : d’après Onu Femmes, l’augmentation prévue du taux de pauvreté des femmes à cause de la pandémie sera de 9% alors qu’était attendue une baisse de 2,7% sans la crise. Pour le CESE, il est urgent d’œuvrer pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes, que ce soit en matière de droits, de vie professionnelle, ou d’épanouissement personnel. La délégation propose ainsi des pistes de solution pour lutter contre le creusement des inégalités entre femmes et hommes dans le contexte.

Revenir à la navigation

Sommaire

AVIS 

Introduction

Chapitre 1 La santé et le bien-être des femmes dégradés par la crise 

I - UNE EXPOSITION AU VIRUS DETERMINEE PAR DES FACTEURS ECONOMIQUES ET SOCIAUX 
A - Des facteurs d’exposition socio-économiques qui recoupent des inégalités de genre
B - L’effet cumulatif des inégalités sociales et des origines

II - LES CONSEQUENCES SUR LA PRISE EN CHARGE ET LA CONTINUITE DES SOINS 
A - Une baisse de l’activité médicale
B - Un renoncement aux soins plus marqué chez les femmes

III - UN ACCES AUX DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS FRAGILISE PAR LA PANDEMIE
A - L’état des lieux avant la crise sanitaire : un accès au droit entravé par différents facteurs
B - L'impact de la crise sur l'accès aux droits sexuels et reproductifs 
C - Des avancées en France, mais provisoires

IV - UNE « PANDEMIE » DE SANTE MENTALE QUI AFFECTE DAVANTAGE LES FEMMES 
A - Une exposition accrue des femmes
B - L’impact sur les risques psychosociaux liés au monde du travail et à la vie étudiante 
C - Une nécessaire réponse collective

V - LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES EN CONTEXTE DE CONFINEMENT 
A - Une forte augmentation des signalements en période de confinement
B - Une explosion des violences et une plus grande sensibilisation 
C - Des violences plus visibles concernant les jeunes 
D - Les mesures prises dans le contexte de crise

Chapitre 2 L’articulation des temps de vie en période de crise sanitaire 

I - DES INEGALITES DANS LES COUPLES QUI SE DEVELOPPENT 
A - Un déséquilibre persistant et amplifié des tâches domestiques et parentales 
B - Une prise en charge des enfants en confinement qui a principalement reposé sur les femmes 
C - Un risque de tension et de « burn-out » domestique
II - L'ARTICULATION ENTRE VIE PERSONNELLE ET VIE PROFESSIONNELLE
A - Un creusement des inégalités professionnelles 
B - Un arbitrage aux dépens du travail rémunéré ?
C - Des conditions de travail moins favorables aux femmes

III - LA SITUATION DES AIDANTES FAMILIALES 
A - Une majorité de femmes, avec d'importantes répercussions sur leur vie personnelle, professionnelle et leur santé
B - Un isolement accru en période de confinement

Chapitre 3 L’impact socioéconomique de la pandémie 

I - LA MISE EN VISIBILITE DE LA PRECARITE DES FEMMES
A - Les femmes davantage exposées à la précarité
B - L'impact de la crise sur les femmes en situation de pauvreté 
C - L'impact du mal-logement

II - LA SITUATION DES « METIERS DU FRONT » A PREDOMINANCE DE FEMMES (L'EXEMPLE DES METIERS DE SERVICE A DOMICILE)
A - Des métiers peu valorisés, quasiment exclusivement occupés par des femmes 
B - Une nécessaire revalorisation des métiers du lien, du soin et de l'accompagnement

III - LES CONSEQUENCES ECONOMIQUES DE LA CRISE SUR LES FEMMES
A - L’impact des confinements sur les revenus
B - L’impact des confinements sur l’emploi des femmes
C - La situation des entrepreneures
D - Les effets à moyen et long termes de la crise sur l'emploi des femmes

IV - LA MISE EN VISIBILITE DE LA PRECARITE DES JEUNES, NOTAMMENT ETUDIANTES ET ETUDIANTS 

Chapitre 4 La prise en compte de la parité dans la gouvernance de la crise

I - GENERALISER LE RECOURS AUX DONNEES GENREES
II - INSTAURER LA PARITE DANS LES INSTANCES D'AIDE A LA DECISION ET DANS LES MEDIAS
A - Un manque flagrant de parité dans la gouvernance des instances de décision
B - L'absence des femmes dans les médias en temps de crise

III - CONSTRUIRE UN PLAN DE RELANCE SOUS LE PRISME DU GENRE
IV - RENFORCER ET RENDRE EFFECTIVES L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION A L’EGALITE DANS TOUTES SES DIMENSIONS

Conclusion 

DECLARATIONS/ SCRUTIN 

ANNEXES 

N°1 Composition de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité à la date du vote
N°2 Liste des personnalités auditionnées ou entendues en entretien 
N°3 Bibliographie
N°4 Table des sigles

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Avis

Pagination : 74 pages

Édité par : Les journaux officiels

Collection : Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique, social et environnemental

Revenir à la navigation