Flexibilité du système électrique : contribution du pilotage de la demande des bâtiments et des véhicules électriques

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Avec la fermeture des centrales au charbon et de tranches nucléaires et la montée en puissance des productions variables éolienne et solaire, le pilotage de la demande d’électricité, facilitée par les technologies numériques, peut contribuer à conserver la nécessaire flexibilité du système électrique français et européen. RTE a établi pour 2035 qu’un pilotage intelligent de la recharge des véhicules électriques (VE) et l’introduction de la recharge bidirectionnelle (« vehicle to grid ») peuvent permettre, malgré la consommation supplémentaire d’électricité, de réduire l’appel de puissance lors des pointes de demande et de récupérer une énergie décarbonée qui à défaut ne serait pas valorisée. Le rapport suggère d’imposer les techniques nécessaires sur les véhicules et les bornes de recharge.L’apparition d’incitations tarifaires liées à des prix « dynamiques » de l’électricité sera progressive. Néanmoins le secteur du bâtiment représente un potentiel important de flexibilité. Le rapport propose donc des mesures « sans regret », concernant notamment la gestion technique des bâtiments tertiaires, des solutions simples pour le pilotage des consommations appuyées sur le compteur Linky, le développement des pompes à chaleur et l’accompagnement des professionnels et des consommateurs dans les transitions à venir.Le rapport estime à l’horizon 2050 un potentiel de déplacement des consommations d’électricité liées au bâtiment et au VE qui pourrait atteindre 65 TWh/an (soit 15 % des consommations anticipées) et un évitement potentiel de puissance à la pointe jusqu’à 47 GW ; compte tenu de coûts d’investissements modestes, le pilotage de la demande devrait ainsi figurer en bonne place parmi les solutions de flexibilité (aux côtés notamment du stockage stationnaire).

Revenir à la navigation

Sommaire

SYNTHESE
TABLE DES RECOMMANDATIONS
INTRODUCTION

1 Le besoin d’équilibre du système électrique - de l’effacement à la flexibilité

1.1 Un système électrique historiquement robuste
1.2 Des évolutions importantes attendues d’ici 2035
1.3 Se projeter après 2035
1.4 De nouveaux modèles d’affaires à inventer pour des prestataires de flexibilité

2 Le véhicule électrique

2.1 Les enjeux de l’électromobilité pour le système électrique : enseignements d’une étude RTE

2.2 L’état des lieux pour la recharge « intelligente » des VE et le V2G

2.2.1 Le véhicule électrique : description et état des technologies
2.2.1.1 Descriptif sommaire du véhicule électrique
2.2.1.2 État des normes relatives aux interfaces de recharge et aux bornes et points de recharge
2.2.1.3 Les modes de recharge selon la norme NF 61851-1
2.2.1.4 Les différents types de connecteurs selon les normes NF 62196-2 et NF 62196-3

2.2.2 Les infrastructures de recharge
2.2.2.1 Les réseaux de bornes publiques
2.2.2.2 Les réseaux de bornes privées

2.2.3 Le pilotage de la recharge
2.2.4 Le « vehicle to grid » (V2G)
2.2.5 Perspectives d’utilisation des batteries en usage stationnaire

2.3 Conclusions concernant le véhicule électrique

3 Le bâtiment

3.1 Le bâtiment tertiaire
3.1.1 Les données et études disponibles
3.1.1.1 La consommation d’électricité des bâtiments tertiaires
3.1.1.2 Les études sur l’effacement et la flexibilité dans les bâtiments tertiaires

3.1.2 L’automation au service de la flexibilité
3.1.2.1 Un marché de l’automation dynamique
3.1.2.2 Une réglementation qui devrait accélérer le développement du marché
3.1.2.3 Le bâtiment intelligent et la flexibilité

3.1.3 Le potentiel et les conditions de la flexibilité des bâtiments tertiaires

3.2 Le bâtiment résidentiel
3.2.1 Les consommations électriques de l’habitat
3.2.2 Le compteur Linky et ses possibilités
3.2.3 Des solutions de flexibilité « internet pures » qui contournent Linky
3.2.4 Les appareils de la maison communicants
3.2.5 Attentes et protection du consommateur
3.2.6 Intérêt économique de la flexibilité de la consommation électrique dans l’habitat : état des lieux
3.2.7 Les potentiels de flexibilité des différents usages de l’électricité
3.2.7.1 L’ensemble « chauffage-ventilation-climatisation » (CVC)
3.2.7.2 La production d’eau chaude sanitaire
3.2.7.3 Les autres usages de l’électricité dans le bâtiment résidentiel

3.2.8 L’autoconsommation, niche pour le pilotage

3.3 Conclusions concernant le bâtiment

ANNEXES
Annexe 1 : Lettre de mission
Annexe 2 : Liste des acronymes utilisés
Annexe 3 : Liste des personnes rencontrées ou interrogées

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 119 pages

Édité par : Ministère de l'économie et des finances

Revenir à la navigation