Évolution de l'élevage dans le Massif central : synthèse des analyses et étude des conditions de sa pérennité

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces ruraux

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Fin juillet 2018, le cabinet du ministre de l’agriculture et de l’alimentation a demandé au conseil général de l'agriculture, de l'alimentation et des espaces ruraux de lancer une mission sur l’évolution de l’élevage à l’herbe des ruminants dans le Massif central. Après avoir consulté une abondante documentation et effectué de nombreuses visites auprès des professionnels et d’autres acteurs locaux la mission dresse un triple constat :

  • malgré les efforts des acteurs des filières lait et viande pour mieux valoriser leurs produits, les succès obtenus sont ponctuels et la valorisation des produits de l’élevage demeure très insuffisante ;
  • il est nécessaire de reconnaître et de pérenniser les services environnementaux rendus par l’élevage à l’herbe ; 
  • l’aide publique actuelle pourrait en conséquence être entièrement revue pour prendre la forme nouvelle d’une rémunération pour services environnementaux et culturels rendus.

 

Revenir à la navigation

Sommaire

RESUME
LISTE DES RECOMMANDATIONS
INTRODUCTION

1. L'ELEVAGE A L'HERBE DES RUMINANTS DANS LE MASSIF CENTRAL RECOUVRE DES PRODUCTIONS DIVERSIFIEES DONT LES SUCCES SUR LES MARCHES RENCONTRENT DES LIMITES

1.1 Une perplexité générale sur la tendance des marchés à moyen terme bien illustrée par certaines études et prospectives et par les plans de filière
1.1.1. Les études prospectives des filières viande de ruminants
1.1.2. Les études prospectives relatives à la production laitière
1.1.3. Les plans de filière
1.2 Une part majeure de l'activité dépend des principales productions alors que les produits de niche présentent des résultats et perspectives variables
1.2.1. Animaux vivants, viandes et produits laitiers
1.2.2. Les circuits de commercialisation et la diversité de l'offre ne facilitent pas l’identification par le consommateur
1.2.3. Toutes les initiatives commerciales et techniques contribuent au maintien de l'élevage à l'herbe du Massif central
1.3 Des résultats concrets à améliorer
1.3.1. Des écarts de prix modestes obtenus pour les produits sous signes de qualité
1.3.2. Un soutien public qui demeure indispensable
1.3.3. Conclusion sur les limites du financement de l’élevage à l’herbe par le marché


2. LES SERVICES RENDUS PAR LES SYSTEMES D’ELEVAGE : RECONNAITRE ET PERENNISER

2.1 Des services environnementaux et culturels publiquement reconnus dans le Massif central
2.1.1. L’eau
2.1.2. La biodiversité
2.1.3. Autres services environnementaux
2.1.4. L’élevage dans le Massif central, une agriculture à haute valeur naturelle
2.1.5. Les services culturels et économiques
2.1.6. Les services environnementaux et culturels : quelle valeur ?
2.2 L’insuffisante reconnaissance des services environnementaux par le consommateur
2.2.1. Limites des signes de qualité actuels pour la reconnaissance des services environnementaux
2.2.2. La certification environnementale : nouvelle opportunité pour témoigner des services environnementaux rendus par l’élevage
2.3 Pérennité des services, pérennité des systèmes d’élevage : un même enjeu territorial
2.3.1. Des systèmes d’élevage très variés, des exploitations très diverses, des relations complexes, des décisions très difficiles
2.3.2. Des systèmes d’élevage adaptés à leur territoire et qui fassent consensus


3. LA REMUNERATION DES SERVICES ENVIRONNEMENTAUX : UN DETERMINANT ESSENTIEL DU REVENU DES ELEVEURS

3.1 La mise en œuvre de la politique agricole commune (PAC) dans le Massif central : des effets insuffisants
3.1.1. La structure des aides actuelles du point de vue de l’éleveur
3.1.2. Des revenus qui restent modestes
3.1.3. Conclusion sur le système actuel de soutien
3.2 Quelques propositions pour mieux cibler l’aide vers la rémunération des services rendus par l’élevage
3.2.1. Concevoir une rémunération pour services environnementaux comme un partenariat public-privé
3.2.2. Quelques simulations de rémunération

CONCLUSION GENERALE

ANNEXES
Annexe 1 : Lettre de mission et note de cadrage
Annexe 2 : Schéma général des relations évoquées par la Mission
Annexe 3 : Principaux types d'élevages dans le Massif central
Annexe 4 : Vocabulaire de la production de bovins
Annexe 5 : L’exemple des veaux de boucherie
Annexe 6 : Analyse des contraintes imposées à la production en amont de la filière
Annexe 7 : Du point de vue de l'information, les limites de l’étiquetage
Annexe 8 : Circuits de distribution et attentes des consommateurs
Annexe 9 : La mise en marché, facteur de compétitivité : le marché au cadran d'Ussel
Annexe 10 : Article L1 du Code rural
Annexe 11 : L’élevage à l’herbe dans le Massif central
Annexe 12 : Les parcs naturels régionaux et le parc national des Cévennes
Annexe 13 : Quelques exemples de la diversité des produits culturels du Massif central
Annexe 14 : Rapport Chevassus-au-Louis – Approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes
Annexe 15 : La certification haute valeur environnementale (HVE) – Réglementation
Annexe 16 : Le critère « intrants/chiffres d’affaires » de l’option B de la certification « haute valeur environnementale »
Annexe 17 : Quelques exemples d’intervention des collectivités territoriales et des établissements publics en faveur de l’élevage à l’herbe
Annexe 18 : Exemple de typologie des systèmes fourragers
Annexe 19 : Les aides de la PAC au fonctionnement des entreprises agricoles 1er et 2e piliers
Annexe 20 : Schéma simplifié de l’organisation des charges et produits au niveau du compte d’exploitation
Annexe 21 : Simulations d’une rémunération pour services environnementaux et culturels - tableaux de calcul
Annexe 22 : Liste des personnes rencontrées
Annexe 23 : Liste des sigles utilisés
Annexe 24 : Liste des illustrations
Annexe 25 : Liste des textes législatifs et réglementaires de références
Annexe 26 : Bibliographie

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 142 pages

Édité par : Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Collection :

Revenir à la navigation