Comment le Gouvernement coordonne-t-il son action ?

La coordination gouvernementale s'organise autour de nombreuses réunions. Toutes n'ont pas le même objet.

Les réunions qui organisent la coordination gouvernementale

La plus connue est la tenue du Conseil des ministres au palais de l’Élysée sous la présidence du président de la République. Toutes les décisions importantes prises par le Gouvernement y sont délibérées, ou au moins annoncées. Ces décisions deviennent celles de l’ensemble des membres du Gouvernement, qui doit dès lors les défendre.

Par ailleurs, d'autres réunions ont pour objectif de parvenir à une coordination optimale. Il s’agit :

  • des réunions interministérielles (RIM) : regroupant, sous la présidence d’un membre du cabinet du Premier ministre ou de son directeur de cabinet, des membres des cabinets ministériels concernés par un sujet précis ;
  • des comités restreints : réunissant, occasionnellement et sur convocation du Premier ministre, des ministres et des hauts fonctionnaires concernés par une question spécifique ;
  • des comités interministériels : créés par décret et consacrés à un domaine particulier, ils réunissent à intervalle régulier, sous la présidence du Premier ministre, les ministres concernés et un collaborateur du chef de l’État (ex : le Comité interministériel de la sécurité routière créé en 1972, le Comité interministériel de la transformation publique créé en février 2018).

Enfin, une institution a pris une importance décisive, au fur et à mesure de l’accroissement de l’engagement européen de la France : il s’agit du Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), qui a succédé en 2005 au Secrétariat général du comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne (SGCI), créé en 1948. Cet organe a pour objet d’unifier les positions européennes des différents ministères. Il fait le lien entre eux et la représentation permanente française auprès de l’Union européenne, qui peut ainsi défendre des positions cohérentes.