Minima sociaux : baisse de 3,4% du nombre de bénéficiaires en 2021

Le service statistique des ministères sociaux a publié, le 30 novembre 2022, les données sur le nombre d’allocataires de la prime d’activité et des minima sociaux en 2021. Après une forte augmentation du nombre d'allocataires avec la crise sanitaire en 2020 (+4,4%), le nombre de bénéficiaires est en baisse de 3,4% en 2021.

Une agence de la Caisse d'allocations familiales dans les Hautes-Pyrénées (65).
© Charmes Lima - stock.adobe.com

4,25 millions de personnes étaient allocataires d’un minimum social en 2021, soit une baisse de 3,4% entre fin 2020 et fin 2021. C'est le constat de l'étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) parue le 30 novembre 2022. Le recul succède à une très forte hausse en 2020 (+4,4%), due notamment à la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19.

Chaque année, le service statistique actualise les données sur les effectifs nationaux et départementaux d’allocataires de la prime d’activité et de chacun des minima sociaux.

Moins de bénéficiaires des allocations de solidarité

Les personnes ayant perçu le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et l’allocation pour demandeur d’asile (ADA) sont moins nombreuses en 2021.

L'étude de la Drees constate une baisse de :

  • 6,2% des effectifs du RSA (fin 2021, 1,93 million de foyers perçoivent le RSA) après une forte hausse de 7,4% en 2020 ;
  • 9,3% des bénéficiaires de l'ASS (cette allocation concerne 321 900 personnes à la fin de l'année 2021) ;
  • 24,1% des personnes recevant l’ADA due à la forte baisse des demandes d'asile en instance (l'ADA bénéficie à 78 800 personnes en décembre 2021).

La baisse du RSA concerne plus les hommes que les femmes qui restent toutefois majoritaires (54% des bénéficiaires).

Mais une hausse des bénéficiaires du minimum vieillesse

Certaines allocations ont bénéficié à plus de personnes en 2021, notamment :

  • le minimum vieillesse avec 656 900 allocataires qui le perçoivent, soit une hausse de 3,4% du nombre d'allocataires même si cette hausse est moindre qu'en 2020 ou en 2019 (+5,6% en 2020 et +5,9% en 2019) ;
  • l’allocation aux adultes handicapés (AAH) avec 1,25 million de personnes recevant cette allocation soit une augmentation de 1,2% (ce taux de croissance est cependant le plus faible depuis 2007) ;
  • la prime d’activité avec 4,62 millions de foyers en bénéficiant ce qui représente une progression de 0,9% du nombre d'allocataires.

Le minimum vieillesse

La hausse des effectifs du minimum vieillesse est due à une revalorisation de son montant entre avril 2018 et janvier 2020. Selon une étude de la Drees publiée le 20 mai 2022, parmi les personnes seules d'au moins 65 ans pouvant recevoir le minimum vieillesse, la moitié d'entre elles n'en avait pas bénéficié en 2016.