Programmes audiovisuels français : une année 2021 historique à l'exportation

Dans une étude parue le 5 septembre 2022, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et Unifrance font état du niveau "particulièrement élevé" de l’exportation des programmes audiovisuels français en 2021, année "record".

Directeur de la photographie sur un plateau lors d'un tournage d'un film.
Le montant global des exportations de programmes audiovisuels français, en 2021, s’élève à 375,9 millions d’euros ( +6% par rapport à 2020). © Anna - stock.adobe.com

En dépit des effets toujours sensibles de la pandémie de Covid-19, un rapport du CNC sur l'exportation des programmes audiovisuels français en 2021 qualifie l'année 2021 d'année "record" pour les exportations de programmes audiovisuels français.

Le montant global de ces exportations, en 2021, s’élève à 375,9 millions d’euros. Le record de 2020 (354,8 millions d'euros) est dépassé de +6% : il s'agit d'un résultat historique.
Ce total se décompose comme suit :

  • par rapport à 2020, la vente de programmes audiovisuels en tous genres fléchit de 5,5% ;
  • en revanche, les préventes (+30,5%) et les apports en coproductions (+10,2%) progressent.

Exportation de programmes audiovisuels français : de quoi s'agit-il ?

L’exportation des programmes audiovisuels ne se limite pas à la vente de ces derniers.
Deux autres composantes entrent en ligne de compte :
- les préventes ;
- les apports en coproduction.

Pour ces préventes et apports en coproduction, on parle de préfinancements étrangers des programmes français.

Des préfinancements étrangers au plus haut depuis 2001

En 2021, les exportations record des programmes audiovisuels français sont tirées par la croissance exceptionnelle des préfinancements étrangers :

  • les préventes à l’étranger, avec 101,5 millions d'euros, progressent de 30,5% en un an, dépassant pour la première fois la barre des 100 millions d'euros :
  • les apports étrangers en coproduction sont en hausse de 10,2%, pour un total de 88,4 millions d'euros.

Les préfinancements étrangers atteignent donc 189,9 millions d'euros en 2021, contre 157,9 millions d'euros en 2020.

Les ventes de programmes par genre et par régions

Sur un total de 186,1 millions d'euros, les genres les plus vendus à l’exportation sont :

  • l’animation (en baisse de 18,5% par rapport à 2020), pour un total de 60,8 millions d'euros (soit 32,7% du total) ;
  • la fiction (en hausse de 21,8% par rapport à 2020) avec 57,3 millions d'euros (30,8%) ;
  • et le documentaire (en baisse de 20,1% par rapport à 2020) avec 36,8 millions d'euros (19,8%).

La vente de droits monde s’ajoutent à celles de programmes proprement dites : comme les deux années précédentes, leur montant dépasse les 40 millions d'euros (41,1 millions d'euros).
L’Europe de l’Ouest est la première des régions d’achats (43,3%) de programmes audiovisuels français. Ce taux est cependant en nette baisse, ce qui témoigne d’une diversification des territoires d’export. L’Amérique du Nord (12,5%) et l’Asie-Océanie (7,9%) ont également diminué leurs achats. Quant à l'Europe centrale et orientale, sa part se maintient (6,4% du total).