Guerre en Ukraine : suspension de l'accord sur les visas délivrés aux Russes

L'UE doit-elle interdire l'octroi de visas aux Russes en raison de la guerre que mène la Russie contre Ukraine ? Doit-elle former les forces ukrainiennes ? Quelles sont les conséquences de cette guerre en Afrique ? Autant de questions abordées par les ministres européens des affaires étrangères et de la défense à Prague fin août 2022.

Passeport russe posé sur une valise de cabine.
Entre le 24 février et le 22 août 2022, 998 085 citoyens russes sont entrés légalement sur le territoire de l’Union européenne par des points de passage terrestres, principalement en Finlande et en Estonie. © Alena Mostovich - stock.adobe.com

Le 31 août 2022, les ministres des affaires étrangères ont suspendu l'accord établi en 2007 entre l'Union européenne et la Russie qui visait à faciliter la délivrance de visas aux citoyens de l'UE et de la Fédération de Russie.

Pour leur part, les ministres de la défense de l’Union européenne (UE) ont validé, le 30 août 2022, le principe d’une mission commune d’assistance et d’entraînement de soldats ukrainiens. La mission aidera l’armée ukrainienne à organiser sa chaîne de commandement et sa logistique.

Il s'agit de deux réunions informelles, respectivement des ministres de la défense (du 29 au 30 août 2022) et des ministres des affaires étrangères (le 31 août 2022) qui ont été successivement organisées à Prague par la présidence tchèque du Conseil de l'UE.

Renforcement des règles de délivrance de visas pour les touristes russes

Faut-il interdire formellement les voyages de touristes russes au sein de l'UE ? Comment garder une porte ouverte aux défenseurs des droits de l’homme ou aux opposants ?

Les échanges ont porté sur l'attribution de visas pour les séjours de courte durée. Ils autorisent de voyager jusqu’à 90 jours dans les 26 pays de l’espace Schengen. La présidence tchèque a proposé la suspension de l'accord de 2007 qui assouplit l'octroi de visas touristiques dans les deux sens. Les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne se sont entendus pour suspendre cet accord. Cette démarche alourdira les procédures administratives pour les demandeurs russes en les rendant plus difficiles, plus longues et plus coûteuses.

Forte augmentation des entrées de touristes russes dans certains pays frontaliers de la Russie

Entre le 24 février et le 22 août 2022, 998 085 citoyens russes sont entrés légalement sur le territoire de l’Union européenne par des points de passage terrestres, principalement en Finlande et en Estonie, selon les données de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex).

Dans le cadre des sanctions de l’UE contre la Fédération de Russie, il n’y a pas de vols directs entre les aéroports russes et européens.

Feu vert pour une mission européenne de formation des forces ukrainiennes

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, avait proposé, en août 2022, la constitution d'une mission pour appuyer l'entraînement des forces armées ukrainiennes au sein de l'Union européenne. Cette mission se déroulera dans les pays voisins de l’Ukraine. La proposition a été accueillie favorablement par les ministres. Le ministre ukrainien de la défense, Oleksiy Reznikov, qui a participé à une partie de la réunion, a récapitulé la situation sur le champ de bataille et exprimé les besoins et les priorités des forces armées ukrainiennes.

Une partie des échanges a été consacrée aussi à l'Afrique et au rôle de la Russie sur le continent, notamment au Mali, où l’UE et les Nations unies s’engagent dans des missions de maintien de la paix.