Salariés du secteur privé : un salaire moyen en hausse en 2020

Cadres, professions intermédiaires, employés, ouvriers : le salaire moyen dans le secteur privé s'élève à 2 518 euros nets par mois en 2020 selon l'Insee. Si le salaire net moyen en équivalent temps plein a augmenté de 3,2% en un an, cette évolution résulte plus des conséquences de la crise sanitaire que de progressions salariales individuelles.

Bulletins de paie.
D'après les chiffres de l'Insee, les femmes gagnent en moyenne 15,2% de moins que les hommes en équivalent temps plein. Toutefois, le salaire net moyen des femmes a augmenté de 3,8% en 2020, contre 2,9% pour les hommes. © HJBC - stock.adobe.com

En 2020 dans le secteur privé, un salarié sur deux perçoit un salaire net en équivalent temps plein (EQTP) inférieur à 2 005 euros par mois. Et, 80% environ des salariés ont un salaire net mensuel compris entre le montant du Smic et 3 400 euros.

C'est ce que relève en particulier l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans son étude publiée le 26 avril 2022 sur les salaires dans le secteur privé en 2020.

Une évolution moins favorable pour certaines catégories

En 2020, le salaire net moyen en EQTP a progressé pour tous mais a connu des évolutions différentes en fonction des catégories socioprofessionnelles :

  • +2% pour les cadres (-0,7% en 2019) ;
  • +1,9% pour les employés (+1,9% en 2019) ;
  • +1,4% pour les professions intermédiaires (+1,3% en 2019) ;
  • +0,7% pour les ouvriers (+2% en 2019).

Selon l'Insee, les employés ont en particulier bénéficié plus de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (Pepa) et, dans les établissements privés de santé, de la prime "Covid".

Par ailleurs, il existe aussi des différences entre secteurs d'activité puisque le salaire net moyen mensuel en EQTP relevé en 2020 est de :

  • 2 773 euros dans l'industrie (+2,3% par rapport à 2019) ;
  • 2 485 euros dans le tertiaire (+3,5%) ;
  • 2 275 euros dans la construction (+2,2%).

Ce salaire moyen est plus élevé dans les secteurs où les cadres sont surreprésentés comme les services financiers (salaire net mensuel de 3 750 euros) ou l'information et la communication (3 583 euros).

En revanche, ce salaire moyen est plus faible dans le secteur des activités scientifiques et techniques où travaillent plus d'ouvriers avec un salaire net mensuel de 1 681 euros.

Des écarts de salaires femmes-hommes qui se réduisent

D'après les chiffres de l'Insee, les femmes gagnent en moyenne 15,2% de moins que les hommes en EQTP.

Toutefois, le salaire net moyen des femmes a augmenté de 3,8% en 2020 alors que cette progression était de 2,9% dans le même temps pour les hommes. Cette différence s'explique notamment par les versements de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (Pepa) et de la prime "Covid" qui ont concerné davantage les femmes. En 2020, l'écart de salaire moyen entre les femmes et les hommes a ainsi continué à diminuer (réduction de 5,7 points depuis 2008.)

Néanmoins, souligne l'Insee, cet écart salarial qui persiste peut s'expliquer aussi en partie par la sous-représentation des femmes dans les plus hautes rémunérations puisqu'elles ne représentent que 21,3% des 1% des salariés les mieux rémunérés.