Vaccination contre le Covid-19 : une dose de rappel pour les plus âgés et les plus vulnérables

La campagne d'injection de la 3e dose de vaccin anti-Covid a commencé le 13 septembre 2021. La Haute Autorité de santé (HAS) avait en effet rendu un avis, le 24 août 2021, précisant les populations à cibler pour un rappel du vaccin contre le Covid-19.

Vaccination d'une personne âgées contre le Covid-19.
Selon la HAS, il n’y a pas lieu "pour le moment" de proposer une dose de rappel pour les primo-vaccinés en dehors des plus vulnérables et des plus âgés. © Melinda Nagy - stock.adobe.com

Alors que la France traversait une quatrième vague de l’épidémie de Covid-19 liée au variant Delta, le ministère de la santé avait confirmé, le 12 août 2021, la mise en place d’une campagne de rappel de vaccination pour les populations à risques. Après un premier avis rendu le 16 juillet 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) avait de nouveau été saisie sur l’opportunité d’étendre la campagne de rappel à d’autres populations.

Dans son avis du 24 août 2021, la HAS se déclarait favorable à une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 pour les personnes de 65 ans et plus, et les personnes présentant des comorbidités. Cependant, la HAS considérait qu’il n’y avait pas de données incitant à l’administration d’une dose de rappel au-delà des personnes ciblées dans cet avis. Elle soulignait enfin que son avis était "conditionné à la validation de ce rappel par l’Agence européenne du médicament".

Dans une interview du Premier ministre en date du 26 août 2021, ce dernier avait annoncé que la campagne de vaccination pour la 3e dose commencerait mi-septembre.

Qui est concerné par la campagne de rappel ?

La HAS propose l’administration d’une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus, ainsi que pour toutes les personnes présentant des comorbidités. Ce seuil d’âge de 65 ans vaut également pour la population ciblée par la vaccination antigrippale. Pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, la HAS propose de procéder à l’administration concomitante du rappel des vaccins contre le Covid-19 et du vaccin contre la grippe saisonnière dès lors qu’une personne sera éligible aux deux vaccinations.

La dose de rappel doit être administrée après un délai des six mois après la deuxième dose. Pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, la HAS recommande une 2e dose de rappel avec un vaccin à ARNm après quatre semaines suivant la première injection.

La campagne de rappel de vaccination annoncée par le gouvernement a débuté le 13 septembre 2021 pour :

  • les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes immunodéprimées (3e ou 4e dose) ;
  • les personnes présentant des comorbidités.

La HAS, dans son avis, insiste sur la couverture vaccinale des personnes de plus de 80 ans qui "reste insuffisante (79,9%) malgré leur grande vulnérabilité face à la maladie". La vaccination des plus de 80 ans doit être la priorité pour les prochaines semaines.

Une baisse d'efficacité des vaccins ?

L’avis de la HAS s’appuie sur les études récentes qui montrent :

  • une réduction de l’efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant Delta ; 
  • une baisse d’efficacité qui concerne surtout 'infection et les formes symptomatiques, l'efficacité contre les formes graves restant élevée ;
  • une baisse d'efficacité qui concerne toutes les populations mais les personnes âgées et les populations à risque de formes graves sont les plus affectées.