Élections départementales et régionales 2021 : les résultats du 2nd tour en ligne

Les résultats du second tour des élections départementales et régionales du dimanche 27 juin 2021 sont accessibles en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur.

Un homme choisissant plusieurs bulletins de vote en juin 2021.
Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, le taux de participation à 17 heures pour le second tour des élections départementales et régionales était de 27,89%. © Guillaume Souvant/AFP

Le ministère de l'Intérieur propose de retrouver en ligne :

Le second tour de ces élections avait lieu le dimanche 27 juin 2021 dans les cantons, régions ou collectivités où il devait y être procédé.

Taux de participation

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, les taux de participation définitifs pour le second tour du 27 juin 2021 était de 34,36% pour les élections départementales et de 34,69% pour les élections régionales.

En 2015, le taux de participation pour le second tour des élections départementales était de 49,98%.

En 2015, le taux de participation pour le second tour des élections régionales était de 58,41%.

Pour rappel, le taux de participation définitif pour le premier tour était de 33,32% pour les élections départementales 2021 et de 33,28% pour les élections régionales 2021.

Départementales : quel mode de scrutin ?

Les élections départementales sont organisées selon un scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours. Chaque canton élit un binôme composé d’une femme et d’un homme. Leurs suppléants doivent également constituer un binôme de sexe différent. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

Pour être élu au premier tour de scrutin, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. Au second tour, la majorité relative suffit. En cas d’égalité de suffrages, l’élection est acquise au binôme qui comporte le candidat le plus âgé.

Pour qu’un binôme puisse se présenter au second tour, il doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans le canton.

Si un seul binôme de candidats remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

Si au moins deux binômes remplissent les conditions ci-dessus mais qu’un seul de ces binômes fait acte de candidature pour le second tour, cette circonstance ne libère pas une place au second tour pour un binôme présent au premier tour mais ne remplissant pas les conditions pour se présenter au second tour.

 

Régionales : quel mode de scrutin ?

Il n’y a qu’un tour de scrutin si, au premier tour, une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés. Dans ce cas, la liste majoritaire reçoit un quart des sièges à pourvoir, arrondi à l’entier supérieur. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5% des suffrages exprimés (les listes qui obtiennent moins de 5% n’ont aucun siège). La répartition des sièges se fait à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne.

Si aucune liste n’obtient la majorité absolue au premier tour, un second tour est organisé. Pour se présenter au second tour, une liste doit avoir obtenu, au premier tour, un nombre de voix au moins égal à 10% du nombre des suffrages exprimés au niveau de la région. Néanmoins, si aucune liste n’obtient au moins 10% des suffrages exprimés ou si une seule liste l’obtient, les deux listes arrivées en tête peuvent se présenter au second tour.

Entre les deux tours, les listes peuvent être modifiées en intégrant des candidats des listes qui ont obtenu au moins 5% des suffrages exprimés au premier tour. Néanmoins, des candidats d’une même liste au premier tour ne peuvent pas figurer sur deux listes différentes au second tour.

Au second tour, la répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu’au premier tour. La liste arrivée en tête bénéficie d’une prime majoritaire et reçoit un quart des sièges à pourvoir, arrondi à l’entier supérieur.