Le volontariat territorial en administration (VTA) : un emploi au service de la ruralité

Le ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales a annoncé le lancement du volontariat territorial en administration (VTA) le 14 avril 2021. Contrat de mission pour les jeunes diplômés, ce dispositif permet d'apporter un soutien aux territoires ruraux en matière de développement et d'ingénierie.

Temps de lecture  3 minutes

Mairie de village
Le volontariat territorial en administration est un contrat de travail à durée déterminée de 12 à 18 mois et s'adresse aux jeunes de 18 à 30 ans diplômés d'un Bac+2 minimum. © Picture news - stock.adobe.com

Alors que la crise sanitaire rend difficile la recherche d'un premier emploi, le nouveau dispositif du volontariat territorial en administration (VTA) permet aux collectivités rurales d'embaucher des jeunes diplômés (au moins Bac+2) en échange d'une aide financière de 15 000 euros par an.

Inscrit dans l'agenda rural du gouvernement, le VTA vient compléter les services d’ingénierie de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) pour répondre aux besoins très importants des collectivités.

Pendant la première campagne de recrutement, du 1er avril au 30 juillet 2021la plateforme dédiée au VTA est ouverte sur le site de l'ANCT pour permettre la publication des offres de missions et le dépôt des candidatures. En 2021, 200 propositions de VTA sont attendues.

Des volontaires compétents en ingénierie de projet

Le volontariat territorial en administration est un contrat de travail à durée déterminée de 12 à 18 mois (et au moins 75% d'un temps plein). Ce dispositif s'adresse aux jeunes de 18 à 30 ans diplômés d'un Bac+2 minimum (en droit public ou droit des collectivités locales, gestion de projets, urbanisme, ingénierie des travaux publics ou développement territorial, par exemple).

La personne recrutée est chargée de différentes missions, notamment :

  • la réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel ;
  • la réalisation d’un projet de territoire, en particulier dans le cadre de l’élaboration des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) ;
  • le soutien au déploiement des programmes de l’Agence nationale de la cohésion des territoires ;
  • la préparation des dossiers de subvention des différents financeurs (État, Union européenne, collectivités territoriales, etc.) et l'appui aux équipes et aux élus dans le montage des projets ;
  • la réalisation d’une veille juridique et financière, notamment pour identifier les financements accessibles.

C'est aux élus locaux intéressés de proposer des offres de postes aux jeunes diplômés.

Comment ça marche ?

Le volontariat doit avoir lieu dans une collectivité territoriale rurale, essentiellement :

La collectivité qui a besoin de soutien en développement de projet et montage de dossiers à partir du printemps ou de l'été 2021 peut envoyer sa fiche de poste VTA à la préfecture de son département et à l'ANCT.

La mise en œuvre du dispositif se déroule ainsi :

  • l'ANCT publie l'annonce sur la plateforme dédiée ;
  • la collectivité choisit un candidat parmi les candidatures déposées sur le site et informe le préfet et l'ANCT de son choix ;
  • le préfet de département confirme à la collectivité qu'elle peut bénéficier du dispositif VTA ;
  • la collectivité lance le recrutement du VTA, dépose une demande d’aide (en remplissant le formulaire qui lui sera fourni) et signe le contrat de travail et la charte d’engagement ;
  • l’aide forfaitaire de 15 000 euros est versée à la collectivité dans les trois mois suivant la signature du contrat.