Covid-19 : reconfinement partiel des Alpes-Maritimes

Face à une recrudescence des cas de contagion au Covid-19, notamment de son variant anglais, dans les Alpes-Maritimes, le préfet du département a annoncé un confinement partiel sur le littoral. Il sera effectif les deux prochaines fins de semaine. Les conditions d’ouverture pour les commerces deviennent aussi plus restrictives dès le 23 février.

Temps de lecture  3 minutes

La vieille ville médiévale de Menton (Alpes-Maritimes), vue de la promenade de la mer.
Le confinement partiel concerne le secteur littoral de 70 kilomètres qui s’étend des villes de Théoule-sur-Mer à Menton et regroupe 90% de la population du département. © stifos - stock.adobe.com

Selon les informations de l'Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d'Azur, le département des Alpes-Maritimes connait un taux de positivité au virus supérieur à la moyenne (10% contre 6% sur l'ensemble du territoire) avec une progression significative des variants du Covid-19 (le variant anglais étant majoritaire dans certaines zones).

Face à cette situation, la préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé, le 22 février 2021, un confinement partiel pendant les deux prochains week-ends (du vendredi 26 février, 18 heures, au lundi 1er mars, 6 heures et du vendredi 5 mars, 18 heures, au lundi 8 mars, 6 heures).

Dispositif identique au premier confinement

Le confinement partiel concerne le secteur littoral de 70 kilomètres qui s’étend des villes de Théoule-sur-Mer à Menton et regroupe plus de 90% de la population du département.

Il sera effectif à compter du vendredi 18 heures jusqu’au lundi 6 heures pour deux week-ends consécutifs, le dernier du mois de février et le premier du mois de mars. Les conditions d’application du confinement sont assez similaires à celles du premier confinement qui avait débuté en mars 2020 :

  • une sortie limitée à une heure dans un périmètre de cinq kilomètres sur motif dérogatoire (course alimentaire, médecin, activité physique, promenade d’animaux…) ;
  • une autorisation d’ouverture au public uniquement pour les commerces dits essentiels : alimentation, stations essences, pharmacies, laboratoires… ;
  • un port du masque obligatoire (zones piétonnes, marchés, espaces verts urbains, plages...).

La préfecture interdit également, sur la voie publique, la consommation d'alcool et la diffusion de musique amplifiée dans tout le département.

Si certains pays voisins ont déjà eu recours à un confinement localisé depuis le début de la pandémie, il s’agit, avec le confinement touchant le département des Alpes-Maritimes, d’une première en France métropolitaine.

Nouvelles règles dans les commerces et accélération de la vaccination

Au-delà de ces mesures de confinement durant les fins de semaines sur la zone littorale, les règles sanitaires de fréquentation des zones commerciales sont durcies dès le 23 février 2021. Les galeries marchandes de plus de 5 000 mètres carrés sont fermées hors commerces alimentaires et pharmacies. Dans les commerces de plus de 400 mètres carrés, la jauge passe à 15 mètres carrés par client. Le click & collect reste autorisé.

Parallèlement, la préfecture annonce une accélération de la vaccination de la population du département, avec :

  • un renforcement de 4 500 doses Pfizer, en plus des 90 300 prévues d’ici fin mars ;
  • et l’accès au vaccin AstraZeneca pour les 50-64 ans souffrant de comorbidités.