Déclaration de Mme Laurence Boone, secrétaire d'Etat chargée de l'Europe, en réponse à une question sur les relations franco-allemandes et l'Union européenne, à l'Assemblée nationale le 25 octobre 2022.

Intervenant(s) :

  • Laurence Boone - secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargée de l'Europe

Circonstance : Question au Gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Texte intégral

 

Monsieur le Député,


Nous avons décidé ensemble, non pas d'annuler, mais de reporter ce Conseil des ministres franco-allemand qui, comme vous le savez, était prévu le 26 octobre. Il y a plusieurs raisons à cela. Je vais commencer par la première qui est très simple : c'est que nous voulions un Conseil des ministres plein, et que certains ministres allemands n'étaient pas disponibles, notamment la ministre des affaires étrangères, ce qui, vous en conviendrez, dans la période de guerre dans laquelle nous vivons, est un peu embêtant.

La deuxième, c'est sur le fond, et vous l'avez évoqué, Monsieur le Député, d'abord il y a beaucoup de sujets et de substance : la défense, vous en avez parlé, l'énergie, vous n'en avez pas parlé, l'économie, l'Allemagne a mis 200 milliards sur la table, comme le ministre Bruno Le Maire l'a dit plusieurs fois, nous avons mis plus de 100 milliards, il s'agit là de coordonner nos efforts et de coordonner aussi nos efforts en matière industrielle de défense et d'énergie.

Nous sommes sur la substance et pas sur la forme. Ces sujets sont compliqués et d'autant plus que l'Allemagne a affaire à une coalition tripartite ; et comme le montre parfois l'Assemblée, négocier à trois partis, c'est difficile. Voilà. Le couple franco-allemand n'est pas du tout affaibli. Au contraire, il marche très bien. D'ailleurs, quand il est trop fort, il inquiète, et quand il n'est pas assez fort, il inquiète encore. Merci beaucoup.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 27 octobre 2022

Thématiques :