Conférence de presse de Mme Élisabeth Borne, Première ministre, sur les trois piliers du partenariat franco-algérien : l'économie, la mobilité et une coopération renouvelée, Alger le 9 octobre 2022.

Texte intégral

Merci Monsieur le Premier ministre,
Mesdames et Messieurs les ministres,
Mesdames et Messieurs.

Il s'agissait de mon premier déplacement officiel à l'étranger depuis ma nomination comme Première ministre. Qu'il se déroule à Alger quelques semaines après la rencontre de nos deux présidents est un signe fort. C'est la conscience de notre histoire et des liens qui unissent nos deux peuples. C'est la preuve de notre détermination à construire une relation renouvelée entre nos deux pays. C'est une étape pour bâtir des coopérations plus denses encore entre la France et l'Algérie. C'est donc un honneur particulier d'être reçu ici pour conduire aux côtés de M. Benabderrahmane ce 5ème Comité intergouvernemental de haut niveau franco-algérien.

Monsieur le Premier ministre, au nom du gouvernement français, je souhaite vous remercier de l'accueil chaleureux et amical que vous avez réservé, que vous nous avez réservé avec les membres de votre gouvernement qui étaient présents. Cette atmosphère de confiance et de fraternité est à l'image de notre engagement dans la mise en oeuvre d'une relation renouvelée entre nos deux pays dans le sillage de la rencontre historique entre le président Macron et son homologue, le président Tebboune, en août dernier.

Ce 5ème CIHN est une opportunité inédite pour commencer à traduire en actes la vision de nos chefs d'Etat. Il illustre, par sa composition et la diversité des sujets traités, la richesse et la densité de notre coopération, à l'image de la déclaration d'Alger pour un partenariat renouvelé signé le 27 août. Le déplacement effectué ici en Algérie par 15 membres de mon gouvernement témoigne de notre volonté conjointe de mettre concrètement en oeuvre cet engagement durable qui profitera en premier lieu aux citoyens algériens et français.

C'est le sens des accords qui viennent d'être signés à l'issue de notre session de travail. Notre volonté de donner corps à ce partenariat renouvelé s'est déclinée autour de trois piliers.

Le premier, c'est l'économie, avec comme objectif de concrétiser les échanges tenus avec les entrepreneurs lors de la visite du Président de la République. Ils aspirent, en Algérie comme en France, à développer le commerce, l'innovation et à créer des emplois, source de richesse pour nos deux pays. Les discussions sur ces sujets ont été intenses et productives et je suis ravi d'annoncer la signature d'un protocole d'accord sur les micro-entreprises et l'entreprenariat entre notre ministre des petites et moyennes entreprises et votre ministre de l'économie, de la connaissance, des start-up et des micro-entreprises. Je suis convaincue que se dessine un véritable partenariat au profit de nos deux peuples et que ce protocole d'accord constituera le socle de grandes réussites à venir. Cette réussite sera aussi celle de la coopération industrielle et technologique franco-algérienne grâce à la déclaration d'intention signée à l'instant par les deux ministres de l'Economie. Cet accord nous permettra de mettre des technologies de pointe au profit de nos deux pays.

Le deuxième pilier est celui de la mobilité, dont vous savez qu'il a beaucoup été question ces derniers mois. Dans la lignée de la déclaration d'Alger, nos échanges ont visé à mieux encadrer et organiser la circulation des personnes entre nos deux pays. Nous avons évoqué les moyens d'encourager les mobilités étudiantes, scientifiques, artistiques. Je pense aux programmes de résidence d'artistes et bien sûr, économiques, et je me réjouis de la signature d'une déclaration d'intention sur le tourisme, qui va nous permettre d'initier une véritable coopération en la matière.

Le troisième pilier de notre coopération renouvelée me tient particulièrement à coeur, c'est la jeunesse. Regarder vers l'avenir, c'est penser aux jeunes des deux rives de la Méditerranée. Nos deux présidents se sont engagés à travailler sur des projets concrets à leur service, notamment autour des coopérations culturelles et éducatives.

Enfin, nous voulons ancrer ces initiatives dans la durée. Nous maintiendrons un dialogue permanent au cours des prochains mois pour poursuivre nos discussions et prolonger nos projets. Nous nous sommes entendus sur un calendrier resserré de contacts entre les ministres et entre leurs représentants. Notre dialogue se poursuivra également sur les défis globaux que nous affrontons, qu'il s'agisse de l'énergie, du numérique, de la sécurité alimentaire, ou encore du changement climatique. Alors que l'agression russe en Ukraine a des conséquences pour le monde entier, je crois aussi que notre coopération renouvelée doit être l'occasion d'un engagement en faveur de la sécurité internationale et de la stabilité.

Monsieur le Premier ministre, je vous remercie sincèrement pour les échanges riches et constructifs que nous avons pu avoir aujourd'hui. Ils sont à l'image de ceux que nos deux présidents avaient eus en août dernier. Cette visite à Alger ancre une nouvelle dynamique et un cycle durable qui profitera à nos deux peuples et leur jeunesse. C'est bien le sens des échanges et de ce CIHN.

Je vous remercie.


Source https://www.gouvernement.fr,le 11 octobre 2022