Déclaration de Mme Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur les relations franco-africaines, au Sénat le 5 octobre 2022

Intervenant(s) :

Circonstance : Question d'actualité au Gouvernement au Sénat

Prononcé le

Texte intégral


C'est vrai, Monsieur le sénateur, la France est victime d'une scandaleuse campagne de désinformation en Afrique, dans laquelle certains se laissent entraîner, et qui produit des effets. Nous prenons ce phénomène extrêmement au sérieux. Nous allons y répondre, mais nous n'allons pas y répondre en recourant aux instruments de ceux qui cherchent à nous nuire. Nous allons tout simplement dire et répéter la vérité.

La vérité, c'est que la France a doublé son aide publique au développement depuis 2017, et que celle-ci est très largement concentrée dans les pays d'Afrique les plus fragiles.

La vérité, c'est que nous agissons concrètement dans la lutte contre le changement climatique, pour la santé, pour le renforcement des systèmes agricoles.

La vérité, c'est que nous soutenons la culture, le sport, la jeunesse, l'éducation, les entrepreneurs.

La vérité, c'est aussi que nous nous interdisons toute ingérence, comme à nouveau au Burkina Faso ces derniers jours.

Malgré cela, oui, nous sommes la cible de campagnes de désinformation. Elles sont orchestrées, professionnelles, peut-être "organisées", je ne reviens pas sur vos propos.

Nous y répondrons en mettant mieux en valeur ce que le partenariat avec la France apporte aux pays qui le souhaitent. C'est le sens du programme de renforcement de nos capacités de diplomatie publique en Afrique, lancé depuis cet été - depuis cet été seulement - au sein de mon ministère, et nous permettra de rappeler les paramètres du partenariat avec la France : un partenariat d'égal à égal, respectueux, un partenariat avec l'Etat comme avec les sociétés civiles, et qui peut s'appuyer aussi, nous le ferons, sur les diasporas présentes également chez nous. Je vous remercie.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 6 octobre 2022