Déclaration de Mme Agnès Pannier-Runacher, ministre de la transition énergétique, sur la politique de l'Union européenne en matière de compétitivité, à Luxembourg le 9 juin 2022.

Texte intégral

"Je suis ravie de présider aujourd'hui ce Conseil Compétitivité et Marché intérieur. Nous allons avoir à nouveau un agenda chargé après le Conseil Compétitivité du 24 février dernier. Cinq sujets sont au menu.

Premier sujet, le projet de directive sur le crédit à la consommation. Ce projet de directive devrait permettre de protéger les consommateurs contre des pratiques qui vont à l'encontre de leurs intérêts. C'est l'Europe qui protège dans un cadre où l'on tient compte des évolutions du crédit à la consommation, des nouvelles pratiques numériques, des crédits gratuits.

Deuxième objet, c'est un texte sur l'information donnée aux consommateurs, qui vise notamment à lutter contre les pratiques déloyales concurrentielles, à lutter contre l'écoblanchiment et à donner le maximum d'informations aux consommateurs. C'est un texte dont j'espère que la présidence tchèque pourra prendre le relais car il est très important pour embarquer tous les consommateurs dans la transition écologique.

Troisième sujet au menu, le règlement sur les semi-conducteurs, le Chips Act. C'est un moment important pour discuter de ce sujet alors que nous avons des tensions d'approvisionnement qui sont probablement durables en Europe sur les semi-conducteurs et des besoins de semi-conducteurs pour conduire notre double transition, numérique et écologique.

J'aurai ensuite un déjeuner informel avec mes collègues au sujet du marché intérieur et de sa contribution à la transition écologique : comment nous pouvons ensemble faire de ce marché intérieur, qui offre un cadre juridique stable, qui est un marché puissant qui peut permettre à des entreprises de taille modeste de développer des solutions pour l'ensemble des Européens, une force au service de la transition écologique. Je pense notamment au règlement batteries électriques qui offre un bon exemple de comment, par une norme qui va aider à penser l'écoconception, l'utilisation des batteries et le recyclage dans un cadre homogène sur le marché intérieur, on peut développer cette activité de batteries électriques en Europe.

Nous ferons ensuite un point sur les résiliences stratégiques, la résilience stratégique des chaînes industrielles européennes, avec notamment un sujet autour des matières premières critiques. Nous savons qu'on a besoin de matières premières critiques pour accompagner notre transition écologique et énergétique. C'était un sujet important et prioritaire au Conseil informel de Lens, que nous avions repris le 24 février, sur lequel la Commission européenne est en train de travailler en profondeur. Donc, nous reprendrons ce sujet ensemble.

Enfin, puisque c'est un moment de passation de témoin entre présidence française et présidence tchèque, nous entendrons les priorités de la présidence tchèque et je salue au passage l'excellent travail que nous avons mené avec les responsables tchèques et je leur souhaite le plus grand succès dans les défis qui les attendent au prochain semestre. Je vous remercie"


source https://ue.delegfrance.org, le 10 juin 2022