Déclaration commune de la France et des Émirats arabes unis sur les relations bilatérales et la situation en Afghanistan et en Irak, le 15 septembre 2021.

Intervenant(s) :

Circonstance : Visite en France de Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan,

Prononcé le

Temps de lecture 4 minutes

Texte intégral

À l'invitation du Président de la République française, Monsieur Emmanuel Macron, Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d'Abou Dabi et vice-commandant en chef des forces armées des Émirats arabes unis, s'est rendu à Paris le 15 septembre 2021.

Les deux dirigeants se sont félicités de la relation bilatérale solide et ancienne qui unit leurs pays depuis la fondation des Émirats arabes unis en 1971, ainsi que de leur partenariat stratégique, qui leur permet de coopérer dans tous les domaines afin de résoudre ensemble les problèmes internationaux et régionaux communs et d'étudier de nouveaux moyens de renforcer la paix et la prospérité.

Les deux parties ont souligné qu'elles étaient fermement résolues à surmonter les difficultés régionales et qu'elles étaient toutes deux déterminées à lutter contre l'extrémisme et le terrorisme et à renforcer leur coopération en matière de sécurité et de défense.

Au sujet de l'Afghanistan, le Président de la République française a remercié une fois de plus les Émirats arabes unis pour leur soutien dans le cadre des opérations d'évacuation et pour l'assistance humanitaire apportée. Les deux parties ont également insisté sur la nécessité de respecter les droits des femmes et des filles ainsi que des minorités, de faire en sorte que l'école puisse reprendre en toute sécurité et de recommencer à vacciner contre la COVID-19.

Les deux pays ont souligné l'importance des accords d'Abraham, un an jour pour jour après leur signature le 15 septembre 2020, car ceux-ci défendent une approche de tolérance et de coexistence dans la région.

Les deux parties ont réaffirmé leur soutien au processus de réformes en cours en Irak, ainsi que leur détermination à assurer le suivi de la conférence de Bagdad pour la coopération et le partenariat, qui a été couronnée de succès.

Monsieur Emmanuel Macron et Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan ont exprimé leur volonté commune d'approfondir et d'étendre le partenariat entre leurs deux pays, de renforcer sa dimension multilatérale et d'accroître les échanges entre leurs peuples. À ce sujet, ils ont réaffirmé leur attachement durable au musée du Louvre Abu Dhabi. Sur le plan économique, ils se sont félicités du renforcement de la coopération entre la France et les Émirats arabes unis.

Ils ont également appelé à étendre ce partenariat à de nouveaux domaines. Ils ont salué l'accord conclu entre l'Institut du monde arabe et le département de la Culture et du Tourisme d'Abou Dabi à des fins de coopération concernant une certification en langue arabe. En outre, ils sont convenus d'oeuvrer pour concevoir les projets phare de demain en matière de coopération culturelle. Les deux parties ont reconnu que la santé était un domaine de coopération essentiel et sont convenues d'envisager de nouveaux partenariats dans ce secteur.

En ce qui concerne les aspects multilatéraux, les deux dirigeants ont décidé de travailler en étroite concertation au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, que les Émirats arabes unis intégreront au mois de janvier. Ils ont annoncé leur soutien commun à des initiatives multilatérales en matière de santé.

Les deux parties se sont engagées à renforcer les échanges humains, et elles attendent avec intérêt l'ouverture prochaine de l'Expo 2020 Dubai le 1er octobre 2021 et l'organisation de la Journée de la France le 2 octobre 2021. Les deux parties ont également souligné le caractère historique que revêt cette année la fête nationale émirienne, qui sera célébrée le 2 décembre prochain et marquera le cinquantième anniversaire du pays. Elles ont par ailleurs annoncé la création d'un Conseil des affaires franco-émirien, qui aura pour objectif de renforcer encore les échanges économiques entre les deux pays.

Enfin, forts de l'ampleur et de la profondeur de leur partenariat, les deux dirigeants ont déclaré qu'ils étaient pleinement convaincus de leur capacité à relever ensemble les défis d'aujourd'hui et de demain.