Interview de M. Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement, à France 2 le 25 juin 2019, sur l'action du gouvernement face à la canicule.

Prononcé le

Intervenant(s) :

Texte intégral

CAROLINE ROUX
Julien DENORMANDIE, il est ministre de la Ville et du Logement alors que la France étouffe et avec un ministre de la Santé, il est en charge de la gestion de ce coup de chaud. Bonjour Julien DENORMANDIE.

JULIEN DENORMANDIE
Bonjour.

CAROLINE ROUX
Est-ce que la fin de semaine vous inquiète ?

JULIEN DENORMANDIE
La canicule, c'est quelque chose de grave, la canicule c'est pour les personnes les plus fragiles une situation qui peut amener à des drames. Donc aujourd'hui le gouvernement, il est sur le pont, le gouvernement il est préparé, nous sommes mobilisés pour faire en sorte que cet épisode caniculaire se passe le mieux possible.

CAROLINE ROUX
Il y a des gens qui vous regardent ce matin et qui disent, ce n'est pas grave, il fait chaud, c'est l'été, ce n'est pas si grave, et vous commencez cette interview en disant la canicule est quelque chose de grave. Que répondez-vous à ceux qui disent, le gouvernement en fait un peu trop ?

JULIEN DENORMANDIE
Souvenez-vous en 2003, le dernier épisode de grande canicule, c'est 15.000 personnes qui décèdent dans notre pays et donc cela témoigne de la gravité d'un épisode caniculaire. Et donc moi vraiment, je rappelle à toutes celles et ceux qui nous écoutent qu'il y a des gestes simples, qu'il y a cette solidarité. Aller voir par exemple sur son palier si on sait qu'une personne âgée y habite pour lui conseiller de boire, même si elle n'a pas soif, ce sont des gestes très concrets, mais qui parfois peuvent sauver des vies.

CAROLINE ROUX
La France est prête ? Il est impossible qu'on réédite le scénario que vous venez d'évoquer à l'instant, celui de 2003 ?

JULIEN DENORMANDIE
En tout cas le gouvernement s'est totalement mobilisé, donc je veux avoir un discours rassurant parce que oui, les services de santé, les services scolaires, moi dans mon domaine que ce soit sur le domaine de la construction ou le domaine de l'accueil des sans-abri, nous nous sommes préparés le mieux possible. On a tiré l'expérience de ce qui s'était passé ces dernières années et on s'est donné les moyens de préparer l'ensemble de cet épisode caniculaire pour faire en sorte que des solutions soient apportées. Mais la première des solutions, je le redis, c'est cet acte de vigilance de chacun, prendre soin de l'autre, boire, ne pas s'exposer au soleil, c'est en fait être responsable, je crois que c'est important.

CAROLINE ROUX
Vous parliez des centres d'accueil, vous êtes je le rappelle le ministre de la Ville et du Logement et en cas de canicule, il y a des populations à risque dont on ne parle pas suffisamment souvent, ce sont les personnes sans abri, on n'y pense davantage l'hiver et en réalité c'est une priorité pour vous aujourd'hui.

JULIEN DENORMANDIE
Vous avez raison la rue, ça tue l'hiver mais ça tue parfois même plus l'été et donc face à ça, qu'est-ce que j'ai fait ? Trois choses, la première, c'est nous avons renforcé les maraudes, c'est-à-dire les équipes qui vont à la rencontre pour distribuer de l'eau, pour conseiller de se mettre à l'abri. En Ile-de-France depuis dimanche soir, c'est dix équipes de maraude supplémentaires que j'ai mises en place avec les collectivités, les associations, dix équipes de plus ?

CAROLINE ROUX
Ce n'est pas beaucoup dix équipes de plus, ça ne parait pas beaucoup.

JULIEN DENORMANDIE
Non mais ça vient s'ajouter à tout le dispositif qui est déjà en place, sur une ville comme Paris, c'est déjà en moyenne 40 équipes de maraude qui tous les jours vont sillonner les rues. Et puis c'est le fait d'ouvrir plus de places d'accueil notamment la nuit, depuis dimanche soir en Ile-de-France c'est plus de 200 places qui là aussi viennent s'ajouter aux milliers de places que nous avons dans le dispositif pour accueillir celles et ceux qui en ont besoin, parce qu'encore une fois…

CAROLINE ROUX
Les accueillir dans des endroits climatisés, c'est ça le sujet ?

JULIEN DENORMANDIE
Les accueillir dans des endroits climatisés et faire en sorte qu'ils puissent ne pas rester exposés au soleil toute la journée. Et ces équipes de maraude, ces équipes supplémentaires, elles sont essentielles pour distribuer de l'eau, pour donner de conseils et donc là aussi nous prenons avec les associations la mesure de la situation.

CAROLINE ROUX
Il y a un secteur qui est particulièrement exposé en cas de canicule, c'est le secteur du bâtiment, est-ce qu'il faut aller jusqu'à suspendre des chantiers quand on annonce des températures, je crois qu'aujourd'hui il fera aux alentours de 39 degrés à Grenoble, ça va monter d'ici encore à la fin de la semaine, est-ce qu'il faut aller jusqu'à suspendre des chantiers ? Je sais que vous travaillez étroitement avec le secteur du bâtiment.

JULIEN DENORMANDIE
Exactement j'ai beaucoup échangé, travaillé avec la Fédération Française du Bâtiment, dans certains cas on peut décaler des chantiers. Enfin la première chose qu'on peut faire, c'est déjà de décaler les horaires, c'est-à-dire commencer plus tôt. Je serai dans quelques instants sur un chantier dans la région parisienne avec la Fédération Française du Bâtiment parce que nous avons fait un appel à la responsabilité de toutes ces entreprises. Décaler les horaires, donner trois litres d'eau par jour à tous les ouvriers travaillant sur ces chantiers, mettre en place des centres où ces ouvriers peuvent trouver refuge en cas de grande chaleur et donc j'irai tout à l'heure sur un site pour voir si ces recommandations marchent bien. Mais je vous le confirme décaler les horaires, c'est une mesure de bon sens et ça se fait par les entreprises, qui je le sais là aussi sont mobilisées, mais j'appelle à leur vigilance sur ce sujet.

CAROLINE ROUX
Le brevet a été reporté au nom du principe de précaution, on parle de la fermeture même de certaines écoles, on va voir comment les choses se passent, tout cela est lié à la construction notamment de ces établissements scolaires qui ne sont pas du tout adaptés aux températures qui nous attendent, là que dit le ministre de la Ville et du Logement ?

JULIEN DENORMANDIE
Que c'est un vrai sujet, que c'est un sujet d'aujourd'hui mais surtout de demain, aujourd'hui nous sommes dans la gestion de l'urgence vis-à-vis de la canicule. Mais la question qui nous est posée surtout face un réchauffement climatique qui dure et qui va durer, c'est comment on adapte notre urbanisme, comment on fait des villes avec plus d'arbres, plus de végétations. Un exemple, on sait bien aujourd'hui que si vous faites des toits végétalisés, c'est-à-dire vous mettez des arbres ou de l'herbe sur vos toits, vous faites diminuer votre température et donc moi j'ai demandé à tous les organismes que je gère, les organismes d'aménagement de prendre en compte justement ces effets du changement climatique dans les constructions, c'est essentiel mais…

CAROLINE ROUX
Si on demande gentiment de prendre en compte, il n'est pas sûr qu'ils le fassent surtout si ça coûte plus cher.

JULIEN DENORMANDIE
Je vous donne là aussi du très concret, ces organismes qui gèrent l'aménagement pour le compte de l'Etat, je leur ai dit à partir de maintenant il faut moins que de 10 % de vos constructions soient en bois, parce qu'on sait que la construction bois permet…

CAROLINE ROUX
C'est une contrainte ou une norme ?

JULIEN DENORMANDIE
C'est une contrainte, C'est moi qui leur impose cette contrainte, voilà. Mais ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas ça qui va nous régler la canicule aujourd'hui, mais c'est ça qui va faire en sorte que notre pays va s'adapter sur le long terme, l'urbanisme est essentiel et donc là aussi nous travaillons avec les acteurs sur cette direction-là.

CAROLINE ROUX
Certains réclament un plan national d'adaptation aux conséquences du changement climatique, c'est-à-dire que là c'est vrai qu'on gère les choses dans l'urgence, est-ce qu'il faut à partir de lundi mettre côte à côte l'ensemble des ministères et des ministres pour repenser à la fois la ville, l'accompagnement … voilà ce qu'on a vu ce matin dans cette interview ?

JULIEN DENORMANDIE
C'est essentiel, c'est essentiel. Vous savez le président de la République a souhaité la mise en place d'un conseil de défense écologique pour gérer justement le changement climatique et toutes ses conséquences. Le prochain Conseil de défense écologique se tiendra dans les prochains jours, tout début juillet, dans ce Conseil de défense écologique évidemment que l'adaptation par l'urbanisme, par la construction, elle est nécessaire.

CAROLINE ROUX
Ça veut dire qu'il faut accélérer, Julien DENORMANDIE, est-ce qu'il faut accélérer notamment la rénovation, l'isolation thermique des bâtiments ?

JULIEN DENORMANDIE
Mais complètement, aujourd'hui cet épisode montre à quel point le réchauffement climatique est quelque chose d'actualité. Sur la rénovation, moi j'en effet le marqueur de mon action, je suis le ministre de la construction mais aussi de la rénovation. Et donc il faut faire en sorte que chacun puisse rénover leur logement.

CAROLINE ROUX
Avec quelle priorité par exemple, est-ce que vous pensez que les établissements scolaires peuvent être des établissements qu'il va falloir revoir dans les 5, 10 prochaines années, quelles échéances vous fixez ?

JULIEN DENORMANDIE
Du très rapide, on dit souvent que c'est trop long dans la construction mais on peut aller de manière très rapide, dans les quartiers difficiles par exemple, prioritaires de la ville, depuis 9 mois j'ai lancé la rénovation de 150 écoles, 150. C'est des rénovations qui se sont enclenchées donc pour vous montrer qu'on peut avancer avec de la détermination dès maintenant.

CAROLINE ROUX
Je ne peux pas terminer cette interview sans vous parler de votre vidéo que vous avez faite pour les Bleues avec Sibeth NDIAYE qui a été vue, vous me l'avez dit ce matin, à plus de 800.000 fois, vous avez été un peu moqué parfois sur les réseaux sociaux.

JULIEN DENORMANDIE
C'est vrai.

CAROLINE ROUX
C'est vrai, les françaises sont en quart, il est hors de question déjà d'annuler le match, je rappelle qu'il fera 40 degrés à Paris vendredi.

JULIEN DENORMANDIE
Ça, c'est la ministre des Sports, j'imagine, on regardera mais je n'ai pas d'information dessus.

CAROLINE ROUX
Votre pronostic ?

JULIEN DENORMANDIE
J'espère vraiment que les françaises vont gagner face à une belle équipe américaine qui sont tenantes du titre.

CAROLINE ROUX
Ce n'est pas facile.

JULIEN DENORMANDIE
Je compte sur elle et je suis sûr que tout le pays est derrière elles.

CAROLINE ROUX
Vous refaites une vidéo ou pas ?

JULIEN DENORMANDIE
J'en ai déjà fait une, je crois que c'est déjà pas mal.

CAROLINE ROUX
Vous avez été échaudé, merci beaucoup Julien DENORMANDIE.

JULIEN DENORMANDIE
Merci à vous.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 26 juin 2019 
 

Thématiques :