Interview de M. Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement, à LCI le 24 juin 2019, sur les mesures prises pour faire face à la canicule.

Prononcé le

Texte intégral

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Bonjour Julien DENORMANDIE

JULIEN DENORMANDIE
Bonjour.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Vous êtes effectivement l'un des ministres qui est sur le pont pour cet épisode de canicule, d'abord, je voudrais en réaction au reportage que l'on vient de voir, est-ce que vous pensez qu'on a vraiment tiré les enseignements depuis 2003, qu'est-ce qui a changé, quelles sont les consignes que vous avez, vous, pour justement préparer la population à cet épisode de canicule ?

JULIEN DENORMANDIE
Oui, on a tiré les leçons, la première leçon, c'est la préparation. La ministre de la Santé, Agnès BUZYN, est sur le pont depuis plusieurs jours avec l'ensemble des professionnels de santé pour préparer cet épisode caniculaire. D'autres ministres comme moi-même qui a, par exemple, la responsabilité des personnes en situation de précarité dans la rue, nous nous organisons pour faire en sorte que cet épisode caniculaire, les Français puissent y faire face, les Français puissent être accompagnés, donc c'est beaucoup de sujets d'organisation, beaucoup de sujets de prévention également, parce qu'il y a un certain nombre de gestes qu'il faut avoir…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Et vous lancez une plateforme aujourd'hui, c'est ça ?

JULIEN DENORMANDIE
Exactement.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
D'information.

JULIEN DENORMANDIE
Exactement, la plateforme Info canicule dont le numéro est le 0808.06.66.66. 0800.06.66.66. Et cette plateforme, elle vise justement à pouvoir apporter conseils à l'ensemble des Françaises et Français qui se posent des questions sur ce volet de la canicule, donc beaucoup d'organisation, de prévention, une certaine solidarité les uns vis-à-vis des autres, je pense – vous savez – à cette vigilance que chacun peut avoir pour celui ou celle qui habite à côté…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Son voisin par exemple…

JULIEN DENORMANDIE
Exactement, notamment les personnes âgées, notamment les enfants en bas âge. Cette vigilance, cette solidarité entre nous tous, elle est très importante dans des épisodes liés à la canicule. Et puis votre reportage, enfin l'a montré, et là, c'est le ministre du Logement qui parle, vous savez, l'urbanisme, la façon qu'on a de faire les villes, le reportage montrait que plus de végétation, un certain nombre de revêtements, ça permet aussi de mieux appréhender les effets d'une canicule, ça, c'est un travail de plus long terme, mais que nous menons aussi.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Vous menez effectivement ce travail, parce qu'il va falloir que les villes évoluent effectivement, il fait souvent beaucoup plus chaud en ville qu'à la campagne, à cause effectivement du bitume, vous y réfléchissez, quelle forme ça va prendre dans les années à venir, les toits végétalisés également ?

JULIEN DENORMANDIE
Exactement, alors, il y a d'abord, au moment où je vous parle, d'abord, une mesure, une mesure importante, et je l'ai rappelée, j'ai fait un appel avec le patron de la Fédération française du bâtiment, cette nuit, qui vise à rappeler toutes les règles de vigilance dans les chantiers de construction, celles et ceux qui travaillent sous de très fortes températures, et donc nous avons rappelé l'ensemble des règles de vigilance…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Est-ce que vous pouvez le rappeler effectivement, et on voit ces personnes, les horaires de travail qui doivent être adaptés ?

JULIEN DENORMANDIE
Exactement, commencer les chantiers plus tôt, avoir accès à de l'eau, trois litres d'eau par jour et par personne travaillant sur le chantier, là aussi, cette organisation et cette vigilance entre les personnes travaillant les unes avec les autres, c'est des mesures très concrètes que nous avons rappelées l'ensemble des entreprises avec la Fédération du bâtiment, ça c'est pour le moment…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Et vous pensez aux personnes qui sont dans la rue également.

JULIEN DENORMANDIE
Exactement. Et donc, ça, c'est très concret, c'est ce que nous faisons, et après, effectivement, il y a un certain nombre de publics très fragiles en ce moment, je pense aux personnes évidemment âgées, aux personnes de bas âge, mais je pense aussi aux personnes qui dorment dans la rue, on sait que la rue, elle tue l'hiver, mais la rue, elle tue aussi l'été, et donc nous apportons, avec les collectivités, avec les différentes mairies, un soutien pour pouvoir ouvrir plus de places, des places d'accueil le jour ou des places d'hébergement d'urgence. Sur Paris et sur l'Ile-de-France, nous avons annoncé hier que nous ouvrions 140 places de plus pour accompagner celles et ceux qui en ont besoin, et 110 de plus, si c'est nécessaire pour encore accroître ce dispositif ; on va le faire avec beaucoup de détermination, parce que ces épisodes caniculaires effectivement, ils nécessitent préparation, accompagnement, détermination pour faire en sorte que les Françaises et Français puissent le vivre le mieux possible.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Va-t-on voir le retour des maraudes, on parle des sans-abri par exemple, est-ce qu'il y a des équipes qui vont être mobilisées pour apporter de l'eau, peut-être des vivres aux personnes qui n'ont pas de toit ?

JULIEN DENORMANDIE
Tout à fait, les maraudes, et je salue le travail notamment des associations qui les pilotent avec l'accompagnement de l'Etat, mais les maraudes, elles fonctionnent toute l'année, et dans des épisodes caniculaires comme ceux que nous allons vivre, nous avons décidé de renforcer ces, c'est-à-dire d'aller encore plus vers celles et ceux qui sont dans la rue, leur apporter de l'eau parfois, leur permettre d'aller dans des centres d'abri, sinon, mais avoir toujours cet accompagnement, donc, oui, je vous le confirme, dans un certain nombre de départements où la vigilance est accrue, nous allons ouvrir plus de places d'abri, mais aussi renforcer les maraudes en lien avec les collectivités et les associations qui agissent avec nous.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Alors, ce n'est pas directement votre secteur, mais on pense évidemment aux personnes âgées qui sont en première ligne qui vivent dans des EHPAD, mais qui vivent aussi chez elles, est-ce qu'il y a des consignes pour les services d'aide à domicile, que peut-on faire pour les personnes qui vivent à domicile ?

JULIEN DENORMANDIE
Moi, je crois que c'est d'abord beaucoup de vigilance, vous savez, vivre en société, c'est faire société, c'est prendre soin des uns et des autres, et donc lorsqu'on sait que sur son palier, il y a une personne âgée, il faut toujours lui rappeler une chose essentielle, il faut boire même quand on n'a pas soif, c'est l'une des clefs. Et donc il y a ce volet de vigilance. Ensuite, il y a un certain nombre de collectivités locales, en appui avec le ministère de la Santé qui se sont organisées pour créer des plateformes d'appels qui permettent d'appeler les personnes âgées pour s'assurer que tout va bien, ça existe dans plusieurs villes, et moi, j'incite et j'invite vraiment tout le monde à se rapprocher. Et enfin, toutes ces informations qui peuvent être consultables sur la plateforme que j'évoquais tout à l'heure, Info canicule : 0800.06.66.66, qui sont extrêmement importantes. Et puis, si jamais on constate un comportement anormal, on constate cet état de fragilité, eh bien, il ne faut pas évidemment hésiter à appeler les forces de sécurité, les pompiers, dans ce cas-là. Mais cette vigilance, cette protection, ce regard, cet accompagnement, il faut boire même quand on n'a pas soif, je crois…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Il faut être solidaire effectivement les uns des autres…

JULIEN DENORMANDIE
Exactement, je crois que c'est très important…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Le gouvernement, comment aborde-t-il cette phase de canicule, Julien DENORMANDIE ?

JULIEN DENORMANDIE
Avec beaucoup de préparation, beaucoup de précision, et avec des ministères qui sont pleinement mobilisés, vous savez, les canicules, c'est toujours des événements importants, parce que, eh bien, c'est des événements où – on le voit par le passé – ça peut concourir à avoir des situations dramatiques, donc il faut beaucoup de préparation, beaucoup de mobilisation, beaucoup de sérieux, tout ça en coordination avec l'ensemble des acteurs, les municipalités, les services de santé, bien évidemment, les associations dans certains secteurs comme celui que je pilote, et les entreprises confèrent ces règles que nous avons rappelées dans le secteur de la construction.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Merci beaucoup Julien DENORMANDIE d'être venu ce matin, effectivement, nous parler du dispositif qui est mis en place…

JULIEN DENORMANDIE
Merci à vous…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Donc cette plateforme, notamment, si vous voulez tous les renseignements, si vous avez des questions, eh bien, les réponses sur ce numéro, on aura l'occasion d'y revenir. Merci beaucoup.

JULIEN DENORMANDIE
Merci à vous


source : Service d'information du Gouvernement, le 25 juin 2019