Le Traité de l'Élysée et la relation franco-allemande dans les discours publics

Le traité entre la République française et la République fédérale d’Allemagne (RFA) sur la coopération franco-allemande, dit "Traité de l’Élysée", signé le 22 janvier 1963 par le chancelier Adenauer et le général De Gaulle, est le socle fondateur des relations entre la France et l’Allemagne et scelle la réconciliation franco-allemande.

Le Traité de l'Élysée prévoit une concertation systématique à travers des rencontres régulières, notamment entre chefs d'États et de gouvernement. Les 25e et 40e anniversaires du traité ont donné lieu à la création du conseil franco-allemand de défense et de sécurité, du conseil économique et financier franco-allemand ou encore, depuis 2003, du conseil des ministres franco-allemand - lequel se réunit alternativement en France et en Allemagne. 

La coopération ouverte par le général De Gaulle et le chancelier  Konrad Adenauer (1958-1963) s'est poursuivie avec le président Georges Pompidou et le chancelier de la RFA, Willy Brandt (1969-1974) et lors des années "VGE-Schmidt" (1974-1981). La période 1982-1995 marque une apogée des relations franco-allemandes avec les relations entre le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl, notamment à  Verdun le 22 septembre 1984. À la suite de la réunification de l'Allemagne, la relation franco-allemande connaît un second souffle avec le président Jacques Chirac et le chancelier Gerhard Schröder (1995-2005). La chancelière Angela Merkel aura entretenu des relations avec trois présidents français (Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2012, François Hollande, de 2012 à 2017 et Emmanuel Macron depuis).

Vie-publique.fr vous propose une sélection de discours depuis le début des années 1980 qui ont marqué les temps forts de la relation franco-allemande, lors des commémorations du Traité de l'Élysée.

Conclu à l'occasion du 56e anniversaire du Traité de l'Élysée, le Traité d'Aix-La-Chapelle du 22 janvier 2019 vise à le compléter. Entré en vigueur le 22 janvier 2020, le Traité de coopération et d'intégration franco-allemand d'Aix-la-Chapelle comporte 15 projets prioritaires qui abordent la culture, la défense, ou encore l'amélioration du quotidien des habitants des régions transfrontalières.